Etude tissulaire et moléculaire de la progression tumorale dans les lymphomes humains agressifs

par Christophe Leboeuf

Thèse de doctorat en Thérapeutiques biotechnologiques

Sous la direction de Anne Janin et de Saijuan Chen.

Soutenue en 2008

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Tissular and molecular study of tumoral progression in agressive human lymphomas


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La première partie de la thèse reprend les données épidémiologiques actuellement publiées sur les lymphomes malins non hodgkiniens en Chine et en France, le jumelage des 2 instituts d'hématologie de l'Hôpital Saint Louis et de l'Hôpital Rui Jin à Shanghai ayant permis une action pilote sur cette thématique. Les données sur l'information et le consentement des malades pour l'utilisation de leurs prélèvements pour la recherche après que le diagnostic a été établi sont rapportés. La deuxième partie comporte une étude des marqueurs cellulaires et moléculaires de l'apoptose puisqu'il est établi depuis plusieurs années que la progression tumorale dans les lymphomes est plus liée à un dysfonctionnement des voies de l'apoptose qu'à une intense prolifération cellulaire. Les études associant systématiquement la microdissection laser des cellules tumorales et les analyses quantitatives en PCR des marqueurs des voies extrinsèques et intrinsèques de l'apoptose ont permis d'établir des liens entre la progression tumorale et l'hyperexpression de certains gènes dans les cellules tumorales. Une première publication a ainsi associée l'hyperexpression du gène BcLxL et la progression tumorale dans les lymphomes folliculaires ganglionnaires agressifs. La microdissection de 2 populations cellulaires, d'une part les cellules lymphomateuses, d'autre part les cellules endothéliales, dans les zones d'invasion tumorale des lymphomes angio immunoblastiques a permis de montrer que le VEGF-A était déjà exprimé à la fois dans les cellules tumorales et les cellules endothéliales des formes agressives de LAI, que le VEGF-A était co-exprimé avec ses corécepteurs dans les cellules endothéliales dans les zones d'invasion tumorale montrant un aspect autocrine de l'activation endothéliale dans ce cadre et enfin que l'expression de VEGF-A dans les QPCR sur les cellules microdisséquées tant lymphomateuses que endothéliales étaient corrélées dans la survie des malades dans la série étudiée

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (168 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2008) 043
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.