La neuropiline-1 est une molécule d'entrée du rétrovirus HTLV-1

par David Ghez

Thèse de doctorat en Biologie des cellules sanguines

Sous la direction de Olivier Hermine.

Soutenue en 2008

à Paris 7 .


  • Résumé

    Pendant plus de 20 suivant la découverte du rétro virus humain HTLV-1, l'identité de son récepteur cellulaire est demeurée inconnue. Différentes molécules ont été proposées mais leur rôle en tant que récepteur d'HTLV-1 rapidement infirmé. Récemment, il a été montré que le transporteur de glucose Glutl présentait des propriétés compatibles avec celles du récepteur d'HTLV-1 et que les héparanes sulfates protéoglycanes facilitaient l'infection virale. Parce qu'elle possédait également de nombreuses caractéristiques compatibles avec celles attendues du récepteur et qu'elle permettait de mieux expliquer le tropisme d'HTLV-1 que l'ubiquitaire Glutl, nous avons étudié le rôle de la Neuropiline-1 (NP1) au cours de l'entrée du virus. Nous avons montré que NP1 était capable de lier spécifiquement la sous-unité SU de l'enveloppe virale Env. Cette interaction semble jouer un rôle important au cours de la formation de syncytia Env-dépendants et de l'infection virale proprement dite. Nous avons également étudié quels pouvaient être les rapports entre la SU, NP1 et Glutl. Les 3 molécules forment un complexe trimoléculaire et colocalisent au niveau de la zone de contact entre une cellule infectée et une cellule cible. L'ensemble de ces résultats permet de conclure que NP1 joue également un rôle important dans l'entrée du virus. Nous discuterons des rôle potentiels de NP1, Glutl et des HSPG au cours de l'entrée virale et tenterons de réconcilier l'ensemble des données afin d'établir un modèle hypothétique du récepteur d'HTLV-1.

  • Titre traduit

    Neuropilin 1 is involved in HTLV-1 entry


  • Résumé

    Since the isolation of HTLV-1 in 1979, the identity of its cellular receptor(s) has remained an enigma. Several candidate receptors have been proposed over the years but none ever demonstrated all the properties expected for an HTLV-1 entry molecule. Very recently, the glucose transporter Glutl was found to display characteristics compatible with those of a HTLV-1 receptor. In addition, heparan sulfate proteoglycans were shown to play an important role during HTLV-1 entry. Because it also displayed properties compatible with an HTLV receptor and explained limited viral tropism better than ubiquitous Glutl, we studied the role of Neuropilin-1 (NP1) during viral entry. We found that NP1 could specifically bind the SU subunit of the viral envelope Env. The NP1/SU interactions appear functionally relevant as they play an important role during Env-mediated cell-to-cell fusion and viral entry. In the light of recent data on Glutl, we also studied possible interactions between NP1, Glutl and Env. We found that the SU can form a trimolecular complex with Glutl and NP1 and the 3 molecules colocalise at the junction between an infected and a target cell. Collectively, these results confirm that NP1 also plays a crucial role during HTLV-1 entry. We discuss the significance of these findings and try to reconcile the available data to draw a hypothetical model of the HTLV-1 receptor.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (150 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 242 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2008) 038
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.