HDLG, un médiateur cellulaire de l'assemblage des rétrovirus VIH-1 et HTLV-1

par Fabien Perugi

Thèse de doctorat en Microbiologie et virologie

Sous la direction de Claudine Pique.

Soutenue en 2008

à Paris 7 .


  • Résumé

    La compréhension des différentes étapes conduisant à la production des particules virales est, à l'heure actuelle, un axe majeur dans la recherche en rétrovirologie. Dans le souci de trouver une protéine cellulaire capable de faire le pont entre les précurseurs Gag et Env chez HTLV-1, notre équipe a identifié hDIg, lors d'un crible double hybride, comme un des partenaires cellulaires de la région cytoplasmique des glycoprotéines d'enveloppe du HTLV-1. Une étude approfondie de l'interaction de hDIg avec les protéines structurales d'enveloppe (Env) a montré que cette interaction est nécessaire dans les étapes de fusion membranaire lors de la transmission cellule- cellule du HTLV-1. Nous avons aussi mis en évidence une interaction entre hDIg et le précurseur Gag au niveau de sites enrichis en Env l'hypothèse selon laquelle hDIg est impliquée dans la rencontre Env/Gag chez HTLV-1. A partir de ces observations et en tenant compte des fortes homologies structurales et fonctionnelles constatées entre les domaines des protéines Gag des rétrovirus, nous avons choisi d'étudier le rôle de hDIg dans le cycle viral du VIH-1. Dans ce cas, hDIg semble être une protéine qui altère naturellement l'infectiosité de l'ensemble de la population virale issue de la cellule infectée, via une rétention de Gag à la membrane plasmique. Cette fonctionnalité de hDIg empêcherait Gag d'entrer dans une voie de trafic optimisée pour la rencontre Env/Gag et par conséquent plus efficace pour l'incorporation de Env dans les virions. Ainsi hDIg serait le premier facteur de restriction des étapes tardives découvert pour le VIH-1 dans le domaine de la rétrovirologie.

  • Titre traduit

    DHDLG, a cellular mediator of HIV-1 and HTLV-1 assembly


  • Résumé

    Understanding the various steps leading to the production of viral particles is, nowadays, a major axis of research in retrovirology. In order to find a cellular protein able to link Gag and envelope (Env) precursors of HTLV-1, we performed a two hybrid screen. First of ail, our team identified hDIg as a cellular partner of the cytoplasmic tail of the HTLV-1 envelope glycoproteins. Our study demonstrated that this interaction is needed for the late steps of membrane fusion during cell to cell transmission of HTLV-1. We also evidenced an interaction between Gag and hDIg in Env-enriched areas of the plasma membrane which suggests that hDIg could be a linker for Gag and Env precursors assembly. Based on these findings and the strong homologies of structure and functions between the domains of Gag precursors of different retroviruses, we focused our study on the role of hDIg in the viral cycle of HIV-1. In this case, hDIg seems to be a protein that negatively regulates the infectivity of HIV-1 particles, by retaining Gag proteins at the plasma membrane. We suggest that hDIg could prevent Gag precursors from reaching a trafficking pathway by optimizing the incorporation of Env into virions. Thus, hDIg would be the first restriction factor of the late steps of the HIV-1 lifecycle.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (270 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 860 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2008) 020
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.