La perception de la parole chez les enfants sourds avec implant cochléaire et incidences pour la lecture silencieuse

par María Medina Fuentes

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Willy Serniclaes.

Soutenue en 2008

à Paris 7 .


  • Résumé

    L'objectif général de ce travail est d'évaluer le développement de la perception de la parole ainsi que ses incidences pour la lecture silencieuse chez les enfants sourds porteurs d'un implant cochléaire (IC). La première partie du travail concerne l'analyse du développement de la perception des différents niveaux de traitement linguistique (phonémique, lexical et syntaxique) iors d'un suivi longitudinal de 5 ans en relation avec la durée d'utilisation de l'implant et l'âge d'implantation. La deuxième partie consiste en une évaluation transversale des capacités de catégorisation perceptive des sons de la parole, d'abord chez des enfants, adolescents et adultes normo-entendants et ensuite chez des enfants sourds implantés et dés contrôles normo-entendants. La relation entre la perception de la parole et ia lecture silencieuse des enfants implantés est également analysée. Les résultats du suivi longitudinal montrent que chez l'enfant implanté la perception des consonnes garde une relation plus forte au fil des années avec d'autres segments linguistiques (mot et phrases) et qu'il existe des périodes au cours desquelles les capacités d'apprentissage s'accélèrent. Les résultats des études transversales montrent que chez les normo-entendants la précision des frontières catégorielles augmente avec l'âge entre 4 et 17 ans tandis que la perception catégorielle ne progresse plus. L'enfant implanté présente un bien meilleur développement perceptif du voisement par rapport à celui du iieu d'articulation et tant ses performances de perception catégorielle du trait de voisement que de précision catégorielle dans le décodage de ce trait sont similaires à celles de l'enfant normo-entendant à âge audio-perceptif égal. La perception des traits phonologiques joue un rôle non négligeable, quoique plus faible que celui du lexique, dans la prédiction des scores de lecture des enfants implantés. Enfin, les performances de lecture des enfants implantés sont comparables à celles des normo-entendants à âge chronologique égal. Dans l'ensemble ces résultats suggèrent que le développement de la perception de la parole et de la lecture chez les enfants IC est assez semblable à celui des contrôles normo-entendants lorsque les traits auditifs impliqués sont transmis correctement par l'implant. L'âge à l'implantation ne semble pas poser d'obstacles majeurs au développement des performances de catégorisation phonologique mais il pourrait jouer un rôle dans l'intégration de certains traits auditifs. Enfin, les résultats sur la lecture suggèrent que les enfants. Implantés compensent leur manque d'acuité perceptive pour certains traits phonologiques, dont le lieu d'articulation, en utilisant des indices audio-visuels.


  • Résumé

    The general objective of this work was to examine the development of speech perception and its incidences for silent reading of children with a cochlear implant (CI). The first part of this work related to the analysis of the perceptual development of various levels of linguistic processing (phonemic, lexical, and syntaxic) during a 5 years long follow-up in relation with the duration of implant utilization and the age at implantation. The second part of this work consisted in a transversal study of speech perception, fîrst in normal-hearing children, adolescents and adults and then in implanted deaf children and normal-hearing controls. The relationship between categorical perception and silent reading of the implanted deaf children was also analyzed. The results of the follow-up study showed that the perception of the consonants in implanted children keeps a stronger relation oyer the years with others linguistic segments (words and sentences) and they are periods during which the learning capacities accelerate. The results of the transversal studies showed that for normal-hearing people the precision of the categorical boundaries increases between 4 and 17 years of age. Whereas categorical perception does not progress. The implanted children present a much better perceptual development of voicing compared to place of articulation and the categorical precision of voicing as well as their categorical precision in the decoding of this feature are similar to those of the normal-hearing children of the same auditory age. The perception of phonological features is a good predictor, though weaker than lexical performances, of the reading scores in the implanted children. Finally, the reading performances of the CI children are comparable to those of the normal-hearing children of the same chronological age. As a whole, these results suggest that the development of speech perception and reading in CI children is fairly similar to 'the one in normal-hearing controls when the relevant auditory features are correctly transmitted by the implant. The age at implantation does not seem to impose major constraints on the development of phonological categorization performances although it could play a role in the integration of some auditory features. Finally, the results on reading suggest that the CI children might compensate their lack of acuity for some phonological features by using audio-visual

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (188 f.)
  • Annexes : 204 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TL (2008) 107

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11844
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.