L'impossible en psychanalyse et en mathématiques : psychopathologie et discours scientifique

par Laurent Carrive

Thèse de doctorat en Psychanalyse et psychopathologie

Sous la direction de Christian Hoffmann.

Soutenue en 2008

à Paris 7 .


  • Résumé

    Ce travail est une recherche épistémologique et clinique sur le caractère fondamental de la modalité de l'impossible dans les champs respectifs de la psychanalyse et des mathématiques. Il entend montrer comment la fonction de l'impossible s'articule à la jonction des deux, et cela d'un point de vue non seulement psychopathologique et descriptif, mais aussi proprement opératoire. À partir de leur rapport respectif au réel, comment ces deux domaines de connaissances, déterminants quant au statut du sujet moderne — la psychanalyse et les mathématiques — peuvent non seulement éclairer mutuellement le procès respectif de leurs connaissances, mais aussi isoler un rapport à l'impossible opérant de façon comparable dans l'un et l'autre. L'étude de ce rapport nous a conduit à poser les deux notions de discours mathématique et de sujet mathématique. Y-a-t-il un sens à caractériser en des termes psychanalytiques, les modes de discursivité du progrès mathématique, historique ou individuel ? Par exemple, les catégories de la psychopathologie, comme la phobie, l'hystérie, la névrose obsessionnelle ou encore la schizophrénie, peuvent-elles spécifier le procès d'invention en mathématiques ? Ensuite, si tel semble être le cas, une fonction repérable du sujet comme d'un savoir à l'œuvre en mathématiques peut-elle s'articuler avec une forme de mathématisation de l'inconscient du côté de la psychanalyse ? C'est précisément à cette articulation que visent le propos et la démarche de ce travail.

  • Titre traduit

    The impossible in psychoanalysis and in mathematics


  • Résumé

    This work is an epistemological and clinical research on the fundamental character of the modality of the impossible, in the respective fields of psychoanalysis and mathematics. He intends to show how the function of the impossible articulates in the connection both, and not only from psychopathologic and descriptive point of view, but also cleanly operating one. From their respective report to the real, how these two domains of Knowledge, determining as for the status of the modem subject - the psychoanalysis and the mathematics - can not only shed light mutually on the respective lawsuit of their Knowledge, 'but also isolate a report to the impossible operating in a comparable way in both. The study of this report drove us to put both notions of mathematical discourse and of mathematical subject; Is there a meaning to characterize in psychoanalytical terms, the modes of discursivity of the mathematical historic or individual progress ? For example, can the categories of the psychopathology, as the phobia, the hysteria, the obsessional neurosis or the schizophrenia, specify the invention process in mathematics ? Then, if such seems to be the case, a locatable function of the subject as the Knowledge at work in mathematics can articulate with any Kind of mathematization of the unconscious in psychoanalysis ? It is exactly at this joint that aims the intention and the step of this work.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (455 p.)
  • Annexes : 350 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TL (2008) 106

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11647
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.