L' 'identité autochtone : penser le rapport vertical à la terre

par Sydney Levy

Thèse de doctorat en Recherches en psychopathologie et psychanalyse

Sous la direction de Sophie de Mijolla-Mellor.

Soutenue en 2008

à Paris 7 .


  • Résumé

    L'intuition de départ de cette recherche en psychanalyse a été d'approcher la question de l'identité nationale à partir de la verticalité de l'Homme en son rapport à la Terre. Devant la violence, toujours actuelle, des discours autour des revendications nationales liées à une appartenance à la Terre des origines, question qui rencontre une impasse pour la pensée, la nécessité de travailler (du point de vue de la psychanalyse) les mythes autochtones s'avérera féconde. On montre que penser les différentes dynamiques de la stabilité d'un axe vertical (souple ou rigide) permet de distinguer la Terre du Sol en imaginant une interaction entre ces deux entités. Ces différentes formes topiques Terre-Sol-Verticalité (s) conditionnent les dynamiques violentes individuelles et groupales des revendications nationalistes. Cette approche représente un travail de civilisation (Kulturarbeit) et éclaire en retour, à partir de l'image de la verticalité, la notion freudienne d'Identification primaire. L'identité autochtone suppose une pensée de notre rapport vertical à la Terre.

  • Titre traduit

    The autochtonous identity : think of the vertical rapport with the earth


  • Résumé

    The notion at the outset of this psychoanalytic research was to approach the question of national identity, starting from the Verticality of Man, in his connection with the Earth. In front of violence, always current, speeches around the national claims related to a membership of the Earth of the origins, question which meets a dead end for the thought, need for working (from the psychoanalytic point of view) the indigenous myths prove fertile. One shows that to think different dynamics from the stability of a vertical axis (flexible or rigid) makes it possible to distinguish the Earth from the Ground by imagining an interaction between these two entities. These various forms topics Earth-Ground-Verticality (-ies) condition the violent individual and group dynamics of nationalist claims. This approach represents a work of civilization (Kulturarbeit) and illuminates in return, starting from the image of verticality, the Freudian notion of primary identification. The innate identity supposes a sense of our vertical rapport with the Earth.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication

Freud et l'homme vertical : autochtonie et politique


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (353 f.)
  • Annexes : 209 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TL (2008) 102

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11659
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication

Informations

  • Sous le titre : Freud et l'homme vertical : autochtonie et politique
  • Détails : 1 vol. (101 p.-[9] p. de pl.)
  • ISBN : 978-2-918394-12-9
  • Annexes : Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.