Traitement énonciatif du modal should dans des propositions interdépendantes en anglais contemporain

par Valérie Bourdier

Thèse de doctorat en Linguistique anglaise

Sous la direction de Alain Deschamps.

Soutenue en 2008

à Paris 7 .


  • Résumé

    Le modal should pose souvent problème par la polyvalence de ses valeurs et la diversité des environnements où il apparaît. A côté de ses emplois en énoncé indépendant, où il exprime l'obligation atténuée ou la probabilité affaiblie, ses valeurs dans les énoncés qui instaurent une relation inter-lexis semblent souvent très éloignées des emplois « traditionnels » de contrainte ou d'inférence. C'est cette particularité qui explique que certaines études le qualifient de modal désémantisé ou marginal. Dans le cadre théorique de la Théorie des Opérations Enonciatives dans lequel s'inscrit ce travail, on propose de rendre compte de la pluralité de ses usages par un traitement unitaire. On est alors conduit à remettre en question les principales taxinomies proposées dans la littérature sur les emplois de should. C'est l'examen contextuel de la dynamique de construction du sens à travers les opérations de repérage qui guide la recherche dans quatre domaines : les complétives du nom, les complémentations d'adjectifs, les propositions hypothétiques et les modulations d'assertion. La question du lien, diachronique et synchronique entre shall et should est nécessairement soulevée. L'analyse d'exemples authentiques et variés d'anglais contemporain permet d'apporter un éclairage sur la nature des opérations induites par le marqueur -ED. Ainsi s'attache-t-on tout particulièrement aux multiples facettes afférant à la subjectivité et à l'intersubjectivité dans l'énoncé.

  • Titre traduit

    Enunciative treatment of modal auxiliary SHOULD in several kinds of syntactic environment


  • Résumé

    The description of the semantics of the English modal auxiliary should is problematic on account of the multiplicity of values it may take on and the diversity of the environments in which it may appear. In particular, the use of should in complex utterances is often difficult to interpret with reference to the values of weak obligation and prediction, with which it is routinely associated in independent clauses. In consequence, the use of should in such contexts is regarded by some linguists to be « marginal », devoid of semantic content or even redundant. In this corpus-based study carried out within the theoretical framework of the Theory of Enunciative Operations, the case is made for a unitary treatment of should capable of taking in the Ml range of its uses Emphasis is placed on the way meaning is constructed in context via the interplay of locating operations in four kinds of syntactic environment : content clauses in noun-phrase structures, content clauses functioning as subject in copular verb + adjectif phrase constructions, hypothetical clauses and modalizing matrix clauses. The question of the relationship between shall and should is examined from both a diachronic and a synchronic standpoint and, via the examination of a large number of authentic examples taken from contemporary written English, new light is shed on the nature of the operations underlying the -ED marker. Particular attention is paid throughout to the analysis of features relating to the subjective and inter-subjective dimension of utterances containing should.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (499 f.)
  • Annexes : 501 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TL (2008) 088

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11294
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.