Regards africains sur l'excision : approche ethnologique du discours de migrants d'Afrique de l'Ouest en France sur la pratique de l'excision au début du XXIe siècle

par Marie-Paule Genty Jollec

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Pascal Dibie.

Soutenue en 2008

à Paris 7 .


  • Résumé

    Confrontée à la problématique de l'excision dans le cadre d'une association de migrants en banlieue parisienne, l'Ethnologue réfléchit à la posture qui lui permettra de dépasser les a priori su la question et de ne pas céder au « colonialisme idéologique ». L'approche historique permet de mettre en perspective les discours occidentaux sur la pratique, du milieu du XIXe siècle à aujourd'hui - périodes coloniales, entre-deux-guerres, temps des indépendances, période contemporaine-. Les représentations de la sexualité, du corps, du religieux, du droit qui découlent de cette analyse apparaissent comme autant d'obstacles à saisir l'excision dans sa dimension culturelle. On identifie les traces d'un discours colonial raciste qui construit une certaine image de la femme excisée sous le regard des européens : femme objet, victime infantile asexuée. Dans un second temps l'approche dynamique des discours de migrants d'Afrique de l'Ouest en France, montre comment les femmes concernées vivent et gèrent, ici et maintenant cette pratique. Elle démontre comment l'excision participe de la construction du social, contribue à la transmission des valeurs et des normes, et constitue une réponse identitaire forte. L'entre-deux culturel offre alors de nouvelles représentations qui permettent à ces femmes de questionner la dimension culturelle de leur rôle au sein de leur communauté.

  • Titre traduit

    Crossed looks at excision : ethnologic trails drawned by the scientifical and political tales in Europe and by the speeches of west africans immigrants in France at the turn of the XXIth century


  • Résumé

    A women migrants association in Evry, in greater Paris. The ethnologist is confronted with excision's problematic. She looks for the better posture who allow her to beyond the apriorism about the question without to give way to ideological colonialism. The historic angle puts differents points of view of excision in perspective, from the middle of the XIX century to nowadays: colonial period, between the wars, independance times, contemporary period. Representations about sexuality, body, religion, rights, are so many obstacles to understand the cultural size of excision. We identify any racist views whose built a picture of women excised under European eyes: womenthings, child victim, sexless. In a second time, dynamic's approach about speeches of west African people in France, show how women live and manage here and now this practice. She demonstrate how excision contributes to the social construction , to pass down values and conventions from generation to generation, and it is a demand to identity recognition. The intercultural suggests new representations for this womenand question about their cultural role in African society.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (474 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 182 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2008) 063

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11056
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
"
A propos | Assistance | CGU | Données personnelles | Mentions légales