Phénoménologie architectonique et connaissance : contribution à la recherche épistémologique pour les fondements de la psychopathologie

par Djamel Melliti

Thèse de doctorat en Psychopathologie fondamentale et psychanalyse

Sous la direction de Marc Richir.

Soutenue en 2008

à Paris 7 .


  • Résumé

    En suivant la voie tracée par le psychiatre et philosophe Henri Ey (1900-1977), c'est-à-dire en confrontant la méthode architectonique à la philosophie, aux sciences causales et normatives autant qu'à l'anthropologie, nous nous proposons dans ce travail de penser la psychopathologie comme une démarche de connaissance e1 de comprendre comment la dimension phénoménologique de la psychopathologie nous ouvre un horizon de sens susceptible de conduire à une élucidation architectonique de ses fondements. Par là, il s'agit pour nous de confronter la psychopathologie à la radicalité d'une réflexion épistémologique pour tirer de cette dernière une vision originale par rapport à la manière dont la psychopathologie pourrait aborder nouvellement ses fondements sur le modèle architectonique. Nous nous efforçons ainsi de montrer dans quelle mesure l'architectonique est un point de vue méthodologique capable de fournir à la psychopathologie une dimension épistémologique fondamentale. Pour remplir cet objectif, il est nécessaire d'analyser notre rapport au monde à travers les questions de l'espace, du corps, de la nature, de la logique scientifique, du langage, de l'imagination ou encore de l'esthétique. Les conséquences qui résultent de nos analyses nous fournissent des perspectives au regard desquelles nous pourrions approcher la psychopathologie non seulement à partir de l'organisation architectonique de son savoir mais aussi à partir des données cliniques que peuvent présenter les cas de figure psychopathologiques.

  • Titre traduit

    Architectonic phenomenology and knowledge : contribution to epistemological research for the foundations of psychopathology


  • Résumé

    Following in the footsteps of French psychiatrist and philosopher Henri Ey (1900-1977), that is, by compounding the architectonic method with philosophy, the causal and normative sciences as well as anthropology, we here aim to rethink psychopathology as an epistemic process and to come to understand in what way the phenomenological dimension of psychopathology opens up a horizon of meaning likely to lead to an architectonic clarification of its own foundations. In so doing, we gauge psychopathology against the radicalism of an epistemological reflection in order to extract from the latter original insights into the way psychopathology could, in ail originality, envisage its own foundations according to the architectonic model, What we therefore aim to show is to what extent the architectonic model constitutes a methodological point of view which is capable of providing psychopathology with a fundamentally epistemological dimension. In order to achieve this, it is crucial to analyse our relationship to the world through the issues of space, body. Nature, scientific logic, language, imagination, or even aesthetics. Our research findings therefore provide us with new perspectives whereby psychopathology could be approached not only through the architectonic organization of its knowledge, but also through the clinical data that may obtain in psychopathological cases

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (349-[23] f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 154 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2008) 057

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11068
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.