Julien Green à la lumière de René Girard

par Te-Yu Lin

Thèse de doctorat en Histoire et sémiologie du texte et de l'image

Sous la direction de Éric Marty.

Soutenue en 2008

à Paris 7 .


  • Résumé

    Alors que l'œuvre romanesque de Julien Green fait souvent l'objet d'interprétations psychanalytiques, elle comporte une dimension indécidable qui s'impose comme une résistance permanente à ces approches extratextuelles. Freudien dans ses contours apparents, le désir greenien offre cependant une similitude féconde avec la configuration girardienne fondée sur le mimétisme. L'optique anthropologique et littéraire de René Girard s'annonce d'autant plus efficace pour interpréter les romans de Green qu'en reposant sur une démarche intra-textuelle, elle permet d'appréhender au plus près ce qui constitue le noyau essentiel de l'œuvre. Muni de cette grille de lecture, on a cherché à déceler l'illusion du désir et ses procédés chez les protagonistes greeniens et à mettre en évidence le lien tissé d'attirance et de répulsion entre le sujet désirant et ses modèles-obstacles. Finalement, en abordant la question de l'homosexualité chez Green sous l'éclairage de Girard, on s'aperçoit que le sexe s'avère être une construction illusoire et fragile, imposée par la société. La lecture girardienne permet ainsi de révéler, dans l'univers romanesque de Julien Green, le mécanisme profond qui sous-tend son déploiement actantiel, tout en s'affranchissant des mythologies idéologiques qui lui servent de principe d'élaboration. La pertinence de cette lecture tiendrait encore au fait que les deux auteurs se rencontrent dans leur perception sur le fonctionnement de l'écriture romanesque, démystificatrice pour le théoricien, transcendantale pour le romancier.

  • Titre traduit

    Julian Green in light of René Girard


  • Résumé

    While Julian Green's novels had been the object of psychoanalytical interpretation, his writing contains an undecided dimension which resists to these approaches called extra-textual. Although its apparent contour is Freudian, the greenian desire can be compared with the girardian configuration of mimetic desire. Girard's anthropological and literary conception can interpret effectively Green's novels meanwhile this approach intra-textual serves a way to penetrate the core of Green's fictional world. We have tried to investigate the illusion of desire through the Green's characters in light of the Girard's theory and to illustrate the ambiguous relationship between the desiring subject and his mediators. Finally, by implying Girard's theory to study the question of homosexuality, we can realize the sex is rather an illusory and fragile construction, imposed by the society. The girardian lecture, therefore, allows us to reveal the mechanism of the actantial development in Green's fictional world by crossing the ideological mythologies which serve as the composing principle. The relevance of the girardian lecture also resides in our two authors' similar ideal of the function of the fictional writing, demystificator for the theorist, transcendental for the novelist. Ne's terrible loneliness, generates the belief, translates this need to believe in thé other, this other desired, always unknown and in principle unknowable.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (416 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 13 réf.

Où se trouve cette thèse ?