Le pouvoir managerial dans les sociétés de contrôle : socialisation de la psyché dans les organisations hypermodernes

par Jean-Marc Fridlender

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Vincent de Gauléjac.

Soutenue en 2008

à Paris 7 .


  • Résumé

    Notre thèse tente d'appréhender la dimension psycho-sociale du pouvoir managerial et la dynamique sociétale qu'il crée, en conjuguant les conceptions foucaldiennes et sociocliniques du pouvoir. Plus précisément, nous étudions la structure de médiation globale déployée par les organisations de grande taille dites hypermodernes, dont l'action se situe à la confluence des registres gouvernemental, idéologique et psychologique. Notre recherche décrit un mode de socialisation caractéristique qui procède d'un étayage réciproque entre fonctionnement de la psyché et fonctionnement de l'organisation, induit par ses dispositifs de pouvoir manageriaux. Nous identifions une systémique hégémonique de normalisation comportementale basée sur le contrôle du processus de subjectivation. Ce faisant, nous esquissons une phénoménologie du régime de pouvoir managerial en tant que biopouvoir typique des sociétés de contrôle. Nous instruisons la condition psychique et subjective de l'individu-sujet contemporain, nous interrogeons sa portée politique au regard de la forme d'autonomie, la possibilité d'émancipation et la gouvernernentalité engendrées. Notre problématisation, de manière non déterministe, considère le risque totalitaire d'un tel biopouvoir à la systémique globalisante. Notre approche socioclinique transdisciplinaire complémentariste articule une série de schèmes théoriques issus de corpus variés, pour ainsi élaborer différents niveaux d'analyse et une multi-problématisation de notre objet d'étude. Sur le plan empirique, notre travail s'est focalisé sur un décryptage de la puissance discriminante du dispositif de pouvoir managerial sous l'angle du contrôle du gouvernement de soi.

  • Titre traduit

    Managerial power and control Societies : Psyche socialization within hypermodern corporations


  • Résumé

    Building on the theories of power put forward by Foucault and those developed in clinical sociology, our research explores the psycho-sociological aspects of managerial power and how it impacts on modem societies. More specifically, our thesis considers the dynamic functioning of the managerial structure of power in corporations. We describe a global mediation control process of socialization based on a fonctional correspondent between psychic structures and organizational structures, through the workings of corporate managerial devices of power. We analyze the control mechanisms of the subjectivation process leading to a hegemonic organizational System normalizing behaviors, This way, our research identifies a view of managerial power regime as the typical biopower of Control Societies. Close attention is paid to both psychic and subjective conditions of the contemporary subject, regarding the forms of individual autonomy and governmentality thereby generated. This thesis raises the political question of individual emancipation and the possibility to act as an autonomous subject in such a managerial regime of global mediation control. Our research stance is non-determinist and takes in the question of the risk of becoming a totalitarian regime. Our socioclinical heuristic approach harnesses various theoretical sources drawn from different discipline corpora with a view to attempting several levels of analysis. The empirical part of our work focuses on the description of the discriminating power of a corporate managerial device and its monitoring action on self-government.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (477 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 231 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2008) 017

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10829
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.