Nagai Kafû ( 1879-1959 ) et le champ littéraire : génèse d'un écrivain

par Tomomi Ota

Thèse de doctorat en Asie orientale et sciences humaines

Sous la direction de Cécile Sakai.

Soutenue en 2008

à Paris 7 .


  • Résumé

    A travers les approches de la sociologie de la littérature, la thèse étudie la construction du champ littéraire au japon de la fin du XIXe au début du XXe siècle et la première période de l'écrivain japonais Nagai Kafu (1879-1959) de 1898 à 1919. Sa première période nous montre d'une part le parcours typique d'un écrivain de sa génération sur le plan de l'apprentissage du métier par l'intermédiaire d'un maitre ainsi que l'influence littéraire du patrimoine national et des oeuvres occidentales! D'autre part, elle nous révèle la trajectoire originale d'un auteur qui continue a occuper une place importante dans le champ littéraire en renouvelant constamment son écriture. L'originalité de Kafu réside dans sa capacité de créer des postures originales et de jouer un rôle vis-à-vis de ses pairs et de la société : « geijutsuka » (l'artiste sur le modèle occidental), « kichosha » (l'intellectuel de retour de l'étranger) et « gesakusha » (l'écrivain de divertissement de l'époque d'Edo), en inventant chaque fois de nouvelles visions à partir de différentes influences littéraires, anciennes et modernes, orientales et occidentales. L'oeuvre de Kafu est caractérisée par cet amalgame d'éléments hétérogènes aux niveaux des thèmes, des styles d'écriture et des représentations de l'orient et de l'occident. Ce réseau d'images plurielles de l'occident et de l'orient est mis en évidence par le biais des études post-coloniales. Par ailleurs, la question de la censure montre les limites morales et sociales auxquelles Kafu s'est trouve confronté, et la façon dont il a utilise ce problème pour la construction de ses postures.

  • Titre traduit

    Nagai Kafu (1879-1959) and the literary field : the birth of a writer


  • Résumé

    Through the approach of sociology of literature, the thesis studies the construction of the literary field in japan at the end of the 19th and the beginning of the 20th century, and the early career of a japanese writer, nagai kafu (1879-1959) between 1898 and 1919. His early period reveals on the one hand a typical debut of a writer of his generation regarding his literary apprenticeship undertaken through the guidance of a master (teacher), as well as the influences he receives from japanese and western literature. On the other hand, this phase reveals the original journey of a writer who continues to hold an important position in the literary field by constantly renewing his writing. The originality of kafu lies in his ability to create original postures and play different roles vis-à-vis his peers and society: "geijutsuka" (artist according to a western model), "kichosha" (returnee intellectual from abroad) and "gesakusha" (popular writer of the edo period) by inventing new visions from various literary influences, of the past and the present, eastern and western. The works of kafu are characterized by this mixture of heterogeneous elements with regards to themes, styles and representations of the east and the west. This structure of plural images of the west and the east is illustrated in this thesis using the methodology of postcolonial studies. The question of censorship addressed in this study reveals what sort of moral and social limits kafu had to face and how he used this problem to construct and reinforce his posture.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (477 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 608 réf.

Où se trouve cette thèse ?