Le Grand jeu de Roger Gilbert-Lecomte : une expérience poétique singulière de l'entre-deux-guerres

par Anne Marie Havard

Thèse de doctorat en Histoire et sémiologie du texte et de l'image

Sous la direction de Éric Marty.

Soutenue en 2008

à Paris 7 .


  • Résumé

    Fondateur du mouvement du « Simplisme » aux côtés de René Daumal et de Roger Vailland, le jeune poète rémois Roger Gilbert-Lecomte (Reims, 1907 - Paris, 1943) part à la conquête de la scène parisienne para-surréaliste en 1927. Se joue alors une aventure existentielle et littéraire aussi courte qu'intense, et qui constitue l'acmé de sa carrière poétique : les fulgurances adolescentes comme la lente extinction de sa parole, tout au long des années 1930, se comprennent en référence à l'expérience du Grand Jeu, revue éphémère dont les trois numéros courent de 1928 à 1930. Née dans un contexte de crise, cette expérience, véritable tentative de résurrection du statut poétique, présente un enjeu et des paramètres très fortement inscrits dans l'Entre-deux-guerres : tant ses formes - ludiques et ouvertement contradictoires - que son résultat - l'échec apparent - viennent renouveler de manière incidente et stimulante notre appréhension assagie de l'avant-garde littéraire de la fin des années 1920. Ils invitent notamment à une réflexion sur les possibilités poétiques d'une période dont le concept de jeu et le cas Gilbert-Lecomte se font le vecteur et le lieu privilégiés.

  • Titre traduit

    The great game of roger gilbert-lecomte : a singular poetic experience in the era "between the wars


  • Résumé

    Roger Gilbert-Lecomte (Reims, 1907 - Paris, 1943), the young poet who founded the Simplism movement along with René Daumal and Roger Vailland, left in search of the Parisian para-surrealist scène in 1927. What followed was an existential and literary adventure that was as intense as it was brief, marking the apex of his career as a poet. His adolescent meanderings, like the slow extinction of his words during the 1930s, can be understood in reference to the Grand Jeu ("Great Game"), a short-lived literary review whose three issues were published between 1928 and 1930. Emerging in the context of crisis, this veritable attempt at resurrecting the poetic statute represents a major feat whose nature was strongly instilled in the era "between the Wars. " This is the case as much in its clear and openly contradictory form as in its apparent failing result, suddenly renewing our apprehension of the avant-garde literature of the 1920s. Notably, we are invited to reflect upon the poetic possibilites of this time period, with thé concept of play/game and the case of Gilbert-Lecomte at the center of the analysis.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (730 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 604 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2008) 011

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10757
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.