L' expérience du handicap : une quête de sens : pour une sociologie clinique du handicap

par Rachid Merzouk

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Vincent de Gauléjac.

Soutenue en 2008

à Paris 7 .


  • Résumé

    Cette thèse traite du sens du handicap physique. Le handicap est appréhendé en tant qu'expérience biographique qui est à la fois psychique et sociale. L'analyse de cette expérience est menée à travers plusieurs récits de vie de personnes dites handicapées. La nécessite de tenir compte dans cette analyse des deux dimensions psychique et sociale appelle une sociologie clinique du handicap. Cette expérience se compose d'une série de pratiques sociales « justifiées » par le handicap. Ces pratiques témoignent de processus contradictoires que vit la personne « handicapée ». Ces processus touchent à plusieurs secteurs de l'histoire de sa vie : histoire affective, histoire familiale et histoire professionnelle. . . L'analyse de ces processus dévoile l'importance de la question identitaire qui se trouve au cœur de l'expérience du handicap. La personne dite handicapée est mise en situation de « balancement identitaire » entre deux identités : l'identité ordinaire, « réservée » aux personnes physiquement bien-portantes et l'identité « handicapée » rattachée au handicap. C'est dans l'interaction en face à face que la personne « handicapée » fait l'expérience de ces enjeux identitaires en particulier et de son handicap en général. Dans l'interaction, la personne « handicapée » fait l'expérience du regard des autres qui joue pour elle un rôle révélateur de son handicap. Cette thèse de doctorat se conclut par un appel à la construction d'un nouveau concept pour décrire la réalité des personnes dites handicapées qui ne sont plus toutes en situation de« liminalité » (à la marge), en prônant à cet effet le recours à une sociologie clinique du handicap.

  • Titre traduit

    The experience of disability : a search of meaning : Towards a clinical sociology of disability


  • Résumé

    This thesis examines the meaning of physical disability which approached as a biographical experience which is both psychic and social. This experience is analysed using life historics of several people living with physical disability. This requires clinical sociology to take into account both psychic and social aspects of disability experience. This experience is composed of a series of social practices "justified" by the disability which attest to the contradictory processes which face "handicapped" people. These processes deal with several sectors of their life history including emotional, family and work. . . The results indicate the centrality of the identity question in the disability experience. People identified as "handicapped" are put in situations of "identity swing" between ordinary identity, usually "reserved" for people in good health and "handicapped" identity related to disability. It is in face-to-face interactions that "handicapped" people experience their specific identity issues and those of their handicap in general. This doctoral thesis concludes by calling for a new concept to describe the reality of people with disability who are not longer all kept at the margins (liminality). This suggests the need to develop a clinical sociology of disability.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (351 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 400 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2008) 008

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10776
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.