Développement d'un modèle de gestion des échanges de masse et d'énergie généralisable aux différents couverts dans les GCM : analyses et tests de nouveaux concepts

par Xavier Trollé

Thèse de doctorat en Sciences de l'environnement

Sous la direction de Alain Perrier.

Soutenue en 2008

à Paris 6 .


  • Résumé

    L’objectif de cette thèse est de déterminer comment le modèle de continuum sol plante atmosphère, développé par l’INRA (Tuzet et 2003), très sensible au stress hydrique, peut être incorporé à un modèle de circulation générale (GCM) et s’il peut lui apporter une amélioration sensible. Un schéma de résolution numérique a été créé, adapté à la logique de résolution des GCM tout en conservant les interactions responsables de l’équilibre du continuum. Cette résolution améliore ses performances (temps de calcul, stabilité). Les résultats de ce modèle ont été comparés avec ceux de SECHIBA (le GCM du LMD) et plus sommairement d’autres modèles sur un site semi-aride en Arizona, en marge d’une campagne de PILPS (Bastidas 2003). Son comportement est globalement meilleur mais insuffisamment pour justifier son insertion dans un GCM. L’évaporation du sol limite les performances des modèles, en raison d’un bilan hydrique trop simple pour l’INRA, et d’erreurs de résolution numériques dans SECHIBA.

  • Titre traduit

    Development of a mass and energy flux transfer model, generally applicable with any type of vegetation in GCM : analysis and tests for different concept


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (250 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 234-250. 222 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2008 676
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.