Transduction mécano-électrique auditive : identification et caractérisation fonctionnelle de ses composants

par Nicolas Michalski

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Christine Petit.

Soutenue en 2008

à Paris 6 .


  • Résumé

    Je me suis intéressé au cours de ma thèse au complexe moléculaire de la transduction mécano-électrique des cellules sensorielles de la cochlée. Ce complexe, qui se situe dans la région apicale des stéréocils de la touffe ciliaire, permet la dépolarisation des cellules sensorielles suite à une stimulation sonore. Il est notamment constitué d’un canal mécanosensible qui serait connecté au lien apical qui unit chaque stéréocil au stéréocil le plus proche de la rangée voisine. Lorsque la touffe ciliaire est défléchie dans la direction excitatrice, les canaux de transduction s’ouvrent et l’entrée de cations donne naissance à un courant de récepteur. Ce courant subit une adaptation. La nature moléculaire du canal de transduction et des composants responsables de l’adaptation, n’est pas connue. Dans le but d’étudier les mécanismes de la transduction mécano-électrique auditive, j’ai développé durant ma thèse une technique d’enregistrement des courants de transduction. Je me suis ensuite intéressé au rôle dans la transduction mécano-électrique de deux protéines de la touffe ciliaire, dont le déficit est à l’origine d’un syndrome d’Usher : Vlgr1 et harmonine.

  • Titre traduit

    Auditory mechano-electrical transduction : identification and functional characterization of its components


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (197 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 185-197. 194 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?