Dynamique de la photoionisation dissociative de la molécule N2O sélectivement ionisée en couche K

par Ahlem Haouas

Thèse de doctorat en Dynamique de réaction photon molécules en couche interne

Sous la direction de Marc Simon.

Soutenue en 2008

à Paris 6 .

  • Titre traduit

    Dynamics of the dissociative photoionisation of molecule N2O selectively ionized in layer K


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La dynamique de photoionisation en couche interne de molécules linéaires a été étudiée en phase gazeuse, en utilisant le rayonnement X (synchrotrons). L’état produit après éjection d’un photoélectron suivi d’un déclin Auger mène à une multiple ionisation de la molécule et à sa fragmentation. Notre travail s’est concentré sur des réactions de photoionisation dissociative générant un photoélectron un électron Auger et deux fragments. Des résultats originaux sur la dynamique de dissociation de la molécule N2O excitée en couche K des trois sites atomiques de la molécule ont été obtenus en mesurant les corrélations (VN+, VNO+, Ve, ê) et (VO+, VN2+, Ve, ê) qui correspondent aux voies de dissociation [N+ + NO+] et [N2+ + O+]. Pour chaque site ionisé, les distributions angulaires de photoélectrons dans le référentiel moléculaire (MFPAD) mesurées sont très similaires pour les deux voies de dissociation et présentent de fortes anisotropies. Nous avons étudié l’ionisation de la molécule N2O aux seuils K des sites atomiques, pour comparer les MFPAD associées à l'émission de photoélectron d'un site spécifique. Les résultats ont révélé une forte sélectivité de site dans la dynamique de photoionisation dissociative de N2O. Les résultats expérimentaux obtenus sont bien décrits par les calculs théoriques. Nous avons mesuré les MFPADs pour une lumière elliptiquement polarisée afin d'extraire les distributions angulaires de dichroïsme circulaire. Un important effet de dichroïsme est observé.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (173 p.)
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitres. 159 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2008 600
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.