Contact au sein des structures élancées : sur-enroulement de l'ADN et noeuds élastiques

par Nicolas Clauvelin

Thèse de doctorat en Mécanique

Sous la direction de Jean-Jacques Marigo.

Soutenue en 2008

à Paris 6 .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur l'étude de la mécanique des structures élancées dans le cas de configurations où les structures sont en contact avec elles-mêmes(auto-contact). Dans ce contexte nous présentons l'étude de deux cas différents : le sur-enroulement de la molécule d'ADN et les noeuds élastiques. La première partie de la thèse introduit les éléments théoriques de mécanique des structures élancées nécessaires à notre travail. L'étude de la mécanique du sur-enroulement de la molécule d'ADN constitue la seconde partie de cette thèse et présente un modèle permetant de prédire l'essentiel des données expérimentales pour ce type de micro-manipulation. La dernière partie de cette thèse concerne une étude mécanique de l'élasticité des noeuds et notamment la prédiction d'une instabilité de torsion. Cette étude repose sur une méthode de raccordement de développements asymptotiques.

  • Titre traduit

    Self-contact in elastic rods : DNA supercoiling and the elasticity of knots


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (VI-121 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 117-121. 73 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2008 565
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.