Fonctions adaptatives des signaux colorés chez les rapaces : cas des traits colorés à base de caroténoïdes, d'ultraviolet et de mélanine chez deux espèces de Busard, le Busard des roseaux Circus aeruginosus et le Busard cendré C. pygargus

par Audrey Sternalski

Thèse de doctorat en Écologie

Sous la direction de Vincent Bretagnolle.

Soutenue en 2008

à Paris 6 .

  • Titre traduit

    Colored signal's functions in raptors


  • Résumé

    Dans le cadre de cette thèse, je me suis intéressée aux traits colorés chez les rapaces. Plus particulièrement, j’ai tenté de comprendre les fonctions potentielles associées à deux types de traits colorés chez les rapaces, les traits à base de caroténoïdes (et qui reflètent dans les ultraviolets), et les traits à base de mélanine, à travers l’étude du polymorphisme de plumage. Pour ce faire, j’ai choisi d’étudier deux espèces proches de busards, le Busard des roseaux Circus aeruginosus et le Busard cendré Circus pygargus et j’ai employé des méthodes à la fois empirique et expérimentale. Dans un premier temps, j’ai tenté de comprendre l’origine et le maintien du polymorphisme de plumage existant au sein d’une population de Busard des roseaux, en tentant d’une part de décrire précisément les variations de coloration au sein de ce polymorphisme, et en m’intéressant d’autre part à l’existence d’éventuels avantages adaptatifs selon les différents morphes exprimés chez les individus, et en particulier les mâles, en terme d’accès aux ressources alimentaires, de dominance sociale et d’accès aux partenaires de reproduction. Très brièvement, le polymorphisme de plumage existant au sein de cette population semble être du à une très forte densité, qui aurait engendrée l’apparition de deux stratégies comportementales alternatives au sein du sexe mâle, la première étant la plus répandue dans les populations à faible densité et concernant des mâles exprimant un morphe ‘gris’, à tendance solitaire et territoriale, et la seconde concernant l’apparition d’un morphe ‘sombre’, de type femelle, pour lequel les mâles seraient beaucoup plus sociaux, et bénéficierait de l’imitation du plumage des femelles à travers la réduction des conflits avec les mâles ‘gris’. Par ailleurs, j’ai également étudié les fonctions potentielles de ce polymorphisme au cours d’un type particulier de relations sociales existant chez les busards, la défense de groupe ou « mobbing ». Il apparaît des ‘rôles’ au sein d’une séquence de défense de groupe classique définis entre autre par les morphes exprimés par les individus. Dans un deuxième temps, j’ai analysé les mécanismes de développement, et j’ai testé une fonction potentielle associée à l’expression des traits à base de caroténoïdes chez les poussins de busards. Plus particulièrement, j’ai démontré que les jeunes busards expriment des traits à base de caroténoïdes dès leur plus jeune âge, mais qu’ils sont limités, en condition naturelle, pour l’accès aux caroténoïdes, et ce, essentiellement à travers l’abondance de leur espèce-proie principale, le campagnol. Par ailleurs, il semble apparaître que les traits colorés des jeunes busards seraient impliqués dans la communication parents-enfants, et plus particulièrement, que la modification de leur coloration, au niveau des ultraviolets ou du ‘jaune’ (i. E. Caroténoïdes), entraîne des conséquences en terme de nourrissage, de la part de leurs parents. Il reste cependant encore à analyser plus en détail la fonction associé aux traits colorés chez les jeunes busards, comme par exemple au niveau de la communication entre jeunes d’une même nichée.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([201] p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 75-87. 274 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2008 519
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.