Développement d'une méthode qui permet la prédiction des signaux d'adressage N-terminaux subcellulaires : étude d'adressage des protéines des génomes eucaryotiques

par Bernhard Gschloessl

Thèse de doctorat en Bio-informatique

Sous la direction de Mark J. Cock.

Soutenue en 2008

à Paris 6 .


  • Résumé

    Chez les eucaryotes, la plupart des protéines sont transférées aux organelles par de nombreux signaux d'adressage. Les plastes, acquis par endosymbiose secondaire, possèdent des structures très complexes avec plus de deux membranes. Nous avons développé la méthode HECTAR qui prend en considération l'adressage complexe au plaste des hétérokontes par une approche hiérarchique avec plusieurs modules. Dans chaque module des méthodes de prédiction dédiées à la détection d'un signal d'adressage spécifique sont combinées par une machine à vecteur support. La localisation subcellulaire a été analysée pour des génomes des 37 organismes de quatre groupes d’eucaryotes. Les espèces multicellulaires chez les plantes et les champignons semblent avoir une plus grande quantité de protéines de chemin de sécrétion que les organismes unicellulaires dans les groupes correspondants. La proportion de protéines secrétées chez les métazoaires est la plus haute

  • Titre traduit

    Development of a method which predicts N-terminal target peptides and study of protein sorting in eukaryote genomes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 211 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 116-128. 84 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2008 454
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.