Réactivité de surfaces d’oxydes : vers la réaction de Fischer-Tropsch

par Sébastien Fernandez

Thèse de doctorat en Chimie théorique

Sous la direction de Christian Minot.

Soutenue en 2008

à Paris 6 .


  • Résumé

    Ces travaux modélisant différents aspects de la science des surfaces, constituent autant d’étapes nécessaires pour comprendre la réactivité sur ces surfaces. Nous avons privilégié l’étude de l’interaction entre des atomes métalliques isolés et une surface simple, MgO(100), des surfaces lacunaires, puis la surface de TiO2(110) de la phase rutile. Nous avons proposé une interprétation orbitalaire pour expliquer les variations des modes d’adsorption. Nous expliquons ainsi que la présence de défaut peut avoir des effets opposés selon le nombre d’électron de valence du métal. Nous avons décrit et expliqué ces interactions en mettant en œuvre des concepts de chimie simples tels que l’acido-basicité ou bien l’oxydo-réduction. Cela nous permet de prédire des changements important pour l’adsorption de l’or lorsque la surface est réduite. Nous nous sommes enfin intéressés à la modélisation de particules de fer présentant jusqu’à 145 atomes

  • Titre traduit

    Reactivity of oxyde surfaces : toward Fischer-Tropsch reaction


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., Pagination multiple [149 p.]
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitres. 324 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2008 438
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.