Système visuel primaire et Modèles de perception du mouvement

par Simon Capern

Thèse de doctorat en Sciences cognitives

Sous la direction de Jacques Droulez.

Soutenue en 2008

à Paris 6 .


  • Résumé

    La reconnaissance de ces mécanismes préliminaires de perception du mouvement a fait l’objet de nombreux travaux, comme ceux, incontournables, d’Hubel et Wiesel en 1959, qui ont montré l’indiscutable importance de l’aire V1 dans la perception du mouvement. Dans le domaine connexe de la modélisation, des modèles simples, rendant néanmoins compte de beaucoup des aspects physiologiques, ont été proposés : le modèle simple de perception du mouvement par computation de gradients, le modèle de Reichardt, ou encore le modèle de « Motion Energy ». J’essayerai d’apporter un éclairage physiologique sur ces modèles et proposer des exemples d’applications. Mon travail a donc porté dans un premier temps sur la compréhension et la justification sur le plan physiologique de ces différents modèles. J’ai ensuite essayé d’expliquer certains enregistrements corticaux de V1 en imagerie optique portant sur l’activité des micro-colonnes d’orientation. Afin de rendre compte de l’activité de ces colonnes, j’ai utilisé un modèle de « Motion energy » basé sur des hypothèses simples de champs récepteur ou de distribution de fréquences et de phases préférées au sein de la population de la colonne

  • Titre traduit

    Primary visual system and motion detection models


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (168 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 161-168.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2008 417
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.