Interactions entre les mutations de résistance du Virus de l'Immunodéficience Humaine de type 1 (VIH-1) aux antirétroviraux

par Bénédicte Roquebert-Jaubert

Thèse de doctorat en Virologie

Sous la direction de Anne-Geneviève Marcelin.

Soutenue en 2008

à Paris 6 .


  • Résumé

    La résistance aux antirétroviraux est due à des mutations sur les gènes cibles de ces molécules. Dans ce travail, nous avons étudié d’autres déterminants génétiques pouvant être impliqués dans la résistance : les mutations émergeant à distance des gènes cibles et les populations virales minoritaires. Nous nous sommes intéressés, d’une part, aux mécanismes de résistance aux inhibiteurs de protéase (IP). Des mutations émergent dans les sites de clivage chez des patients en échec d’IP. La présence de ces mutations permet au virus muté de conserver une capacité réplicative suffisante. Notre travail a également permis de montrer l’implication des variants minoritaires dans la sélection des profils d’échappement aux IP. D’autre part, nous avons étudié des mutations de résistance aux inhibiteurs de la transcriptase inverse (ITI). Chez les patients en échec, certaines mutations émergent dans les domaines de connexion et de la RNase H. Elles semblent accroître la résistance aux analogues de la thymidine. Ainsi, les phénomènes de résistance aux antirétroviraux sont expliqués par des mécanismes complexes impliquant de nombreuses interactions entre mutations.

  • Titre traduit

    Interactions between HIV-1 drug resistant mutations


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (169 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 97-114. 237 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2008 365
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.