Rôle du récepteur des glucocorticoïdes dans la vulnérabilité aux drogues d'abus : mutagénèse conditionnelle chez la souris

par Sébastien Parnaudeau

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de François Tronche.

Soutenue en 2008

à Paris 6 .


  • Résumé

    Lors d’une réaction de stress, l’activation de l’axe HPA conduit à la sécrétion d’hormones glucocorticoïdes (GCs) qui stimulent le système de récompense. Une dérégulation de cet axe peut être associée à une augmentation de la vulnérabilité aux drogues. Nous avons engendré des modèles animaux dans lesquels le gène du récepteur des GCs (GR) est invalidé dans les neurones à dopamine ou dans ceux exprimant le récepteur D1a. Une invalidation dans ces derniers diminue l’auto-administration et la CPP à la cocaïne. La sensibilisation locomotrice a également été étudiée démontrant une altération sélective des effets des psychostimulants. De plus, nous avons observé une baisse de l’induction de c-Fos et d’Egr1 en réponse aux psychostimulants dans le striatum de ces souris ainsi qu’une modulation de l’expression de gènes impliqués dans la plasticité synaptique par puces à ADN. Ce travail montre l’importance du GR dans les neurones exprimant le récepteur D1a sur les effets des psychostimulants.

  • Titre traduit

    Role of glucocorticoid receptor in drug addiction : conditional mutagenesis approach in mice


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (245 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 207-245. 671 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2008 350
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.