Stratégies cellulaires et construction de l'ectoderme de surface chez l'embryon de souris : une approche par combinaison de la méthode d'analyse clonale LaacZ et d'une méthode d'induction temporelle du marquage cellulaire

par Anne-Cécile Petit

Thèse de doctorat en Biologie du développement

Sous la direction de Jean-François Nicolas.

Soutenue en 2008

à Paris 6 .


  • Résumé

    L'étude des comportements cellulaires lors de la construction de l'ectoderme de surface (ES) a été menée en combinant la méthode d'analyse clonale rétrospective LaacZ et une nouvelle méthode ubiquitaire d'induction temporelle de clones, basée sur le système Cre/loxP/4-OHT. L'analyse des librairies de clones E14,5 montre que la construction de l'ES se fait selon trois phases de croissance. La stratégie employée consiste à disposer le long de l’axe AP des précurseurs de groupes de cellules dont la croissance sera orientée DV. A E14, un dernier changement vers un mode de croissance isotrope est observé. L'ES est mis en place à partir d'un pool fermé et régionalisé selon l'axe DV, constitué au début de la gastrulation. Vers E7, ce pool se scinde en trois pools alloués à la tête, au tronc et à la queue. La construction de l'ES met en jeu une combinaison de réarrangements et de croissance cellulaires. Dans le tronc, un mode de croissance de type auto-maintien est utilisé, tandis qu'un mode régional est employé dans la tête. La similarité de mise en place de l'ectoderme et du mésoderme conduit à proposer l’existence d’une zone postérieure de croissance et d’intercalation des cellules, essentielle pour l'élongation de l'embryon. L'individualisation précoce d'un pool spécifique à la tête et à la queue suggère un schéma d'élongation commun à l'ensemble des Bilatériens, impliquant l'intercalation du territoire du tronc entre le stomodeum et l'anus. L'étude exhaustive de l'orientation de croissance selon les régions de l'embryon montre que la croissance de l'ES est modulée lors de l'apparition de structures tardives et lors d’événements comme la fermeture du tube neural. La stratégie de croissance en trois phases est reprise de façon intégrale, selon un axe orthogonal, dans la formation de l'ES de la patte et, dans une moindre mesure, dans celle de la face. L'ES est donc un épithélium constitué de cellules d'une grande plasticité, dont les propriétés d'adhésion, de prolifération et potentiellement de polarité varient en fonction des régions de l'embryon.

  • Titre traduit

    Cellular strategies in the building of the mouse surface ectoderm : a study using a combination of the LaacZ clonal analysis system and a new system of temporally-controlled labellings


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. non paginé ([327] f.)
  • Annexes : Bibliogr. non paginée ([12] f. 230 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Päris 6 2008 84
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.