Réarrangement stéréospécifique d'aminoalcools linéaires : application à la synthèse de morpholines 2-substituées

par Thomas-Xavier Métro

Thèse de doctorat en Chimie organique

Sous la direction de Janine Cossy.

Soutenue en 2008

à Paris 6 .


  • Résumé

    Les β-aminoalcools linéaires dérivés d’acides α-aminés peuvent être réarrangés en alcools secondaires en présence de quantités stoechiométriques d’anhydride trifluoroacétique et de triéthylamine suivi d’une saponification. Le passage par un intermédiaire aziridinium permet d’expliquer ce réarrangement. Le traitement de ces mêmes β-aminoalcools par l’anhydride trifluoroacétique en quantités catalytiques suivi d’une saponification permet également le réarrangement du motif β-aminoalcool. Ce réarrangement est réalisable sur une large gamme de substrats et les produits réarrangés sont obtenus avec de très bons rendements et de manière hautement stéréosélective. L’utilisation d’acide sulfurique en quantités catalytiques permet également le réarrangement de ces β-aminoalcools. Cette réaction a été mise à profit dans deux synthèses de la (S,S)-réboxétine. Ces deux synthèses ont été effectuées à partir du (–)-(1R,2R)-2-amino-1-phényl-1,3-propanediol commercial. Dans une première approche, le réarrangement d’un β-aminoalcool suivi de l’introduction du groupe 2-éthoxyphényloxy ont permis d’obtenir la (S,S)-réboxétine en neuf étapes avec un rendement global de 6,2%. Une synthèse formelle a également été réalisée par réarrangement d’un β-aminoalcool possédant déjà un groupe 2-éthoxyphényloxy sur sa chaîne latérale. En suivant cette seconde approche, la (S,S)-réboxétine a été obtenue en huit étapes avec un rendement global de 8,5%.

  • Titre traduit

    Stereospecific rearrangement of linear amino alcohols : application to the synthesis of 2-substituted morpholines


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (218 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 217-218. 115 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2008 76
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.