Mécanismes moléculaires des processus métastatiques organes-spécifiques consécutifs au cancer du sein

par Thomas Landemaine

Thèse de doctorat en Génétique cellulaire et moléculaire

Sous la direction de Rosette Lidereau.

Soutenue en 2008

à Paris 5 .


  • Résumé

    Les métastases sont la principale cause de mort liée au cancer du sein. Plusieurs études pangénomiques utilisant des puces à ADN ont identifié des signatures d'expression génique capables de prédire le devenir clinique des patientes. Cependant aucune étude n'a étudié le devenir organe-spécifique de ces tumeurs ; les tumeurs mammaires métastasant principalement dans les os, les poumons, le foie et le cerveau. A l'aide d'échantillons métastatiques humains, j'ai identifié des profils métastatiques organe-spécifiques. Les gènes codant des protéines membranaires ou liés à l'ostéomimétisme y étaient très représentés, suggérant que les interactions avec le microenvironnement jouent un rôle prépondérant. Les signatures métastatiques pulmonaire et osseuse permettaient d'identifier des tumeurs ayant une plus forte probabilité de métastaser dans ces sites. Enfin, parmi les 6 gènes de la signature metastatique pulmonaire, j'ai étudié le gène KIND1 codant la kindline-1. La surexpression de cette protéine membranaire augmente la capacité metastatique des cellules cancéreuses, sans doute en favorisant le processus de transition épithélio-mésenchymateuse.

  • Titre traduit

    Molecular mechanisms of organ-specific metastatic growth processes in breast cancer


  • Résumé

    Metastasis is the leading cause of breast cancer-related death. Several studies have highlighted gene expression signatures present in primary tumors that were able to predict the clinical outcome of patients. However, none has tackled the presence of a site-specific metastatic expression profile. Indeed, breast cancer preferentially metastasize to the bones, lungs, liver and brain. Using human metastatic samples, I identified organ-specific metastatic profiles. Genes encoding membrane proteins or linked to osteomimicry were highly represented, suggesting that interactions with the microenvironment are central. Our bone and lung signatures allowed ' usto identify tumors with a high probability to metastasize to these sites. Finally, among the 6 genes of the lung metastatic signature, I studied the gene KIND1 encoding the kindlin-1. The overexpression of this membrane protein increases the metastatic capacity of cancer cells, maybe by involving the epithelial mesenchymal transition process.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (229 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 192-227

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque médicale Cochin-Port Royal (Paris). Service commun de la documentation. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.