Implication du stress oxydant et expression des NADPH oxydases dans la mucoviscidose

par Nushjira Pongnimitprasert

Thèse de doctorat en Biochimie

Sous la direction de Jean-Louis Beaudeux.

Soutenue en 2008

à Paris Descartes .


  • Résumé

    La mucoviscidose est une maladie génétique transmise sur le mode récessif autosomique due à une mutation du gène codant pour la protéine CFTR « Cystic Fibrosis Transmembrane Conductance Regulator ». L’absence ou les dysfonctionnements de cette protéine conduisent à une réduction des transports hydrique et ionique au niveau de l’épithélium respiratoire. L’atteinte pulmonaire représente un facteur essentiel de morbidité et de mortalité et parmi les facteurs impliqués, un processus inflammatoire mal contrôlé semble être au premier plan. L’objectif du travail est d’étudier l’implication d’un stress oxydant dans le déclenchement précoce de la réaction inflammatoire associé à la pathogenèse de la maladie. Des cellules épithéliales bronchiques normales (lignée S9) ou déficitaires en CFTR (lignée IB3-1) sont soumises à des variations ioniques du milieu de culture. Les cellules pathologiques ont montré une plus grande sensibilité aux variations ioniques en terme de stress oxydant : production augmentée des formes réactives de l’oxygène (FRO), déplétion des thiols et induction de l’apoptose. De plus nous confirmons l’augmentation de la sécrétion de cytokines pro-inflammatoires: IL6 et IL8. Le pré-traitement des cellules par le diphenylène iodonium (DPI), inhibiteur des NADPH oxydases, a montré une forte inhibition des FRO ce qui suggère que ces enzymes puissent être impliquées. En effet, l’expression des Dual oxidases est plus importante dans les cellules déficientes en CFTR que dans les cellules normales. Ces résultats suggèrent qu’en l’absence d’infection, les cellules épithéliales de patients atteints de mucoviscidose participent à l’établissement d’un environnement inflammatoire


  • Résumé

    Cystic fibrosis (CF) is a hereditary disease that results from mutations in the cystic fibrosis transmembrane conductance regulator (CFTR), leading to an alteration of ionic transport in airway surface liquid. In CF patients, pulmonary inflammation is a major cause of morbidity and mortality and may preceed bacterial colonization. The objective of this study was to investigate if oxidative stress could be involved in the early inflammatory process associated to CF. Pathogenesis. We used a model of CFTR defective epithelial cell line (IB3-1) and its reconstituted CFTR control (S9) line cultured in various ionic conditions. This study showed that IB3-1 cells expressed higher level of a dual oxidase (DUOX) than S9 cells. Variations of ionic conditions did not significantly increased DUOX expression. However, this result did not preclude for any ionic variation-induced DUOX activity. Several parameters of oxidative stress such as increased ROS production, decreased antioxidant level (GSH and total thiols) were altered in IB3-1 cells cultured in hypertonic environment. In addition, increased apoptotis and production of the proinflammatory cytokines IL-6 and IL-8 were observed in IB3-1 cells. These events were suppressed by pretreatment of the cells with Diphenyleneiodonium, a well known inhibitor of NADPH oxidases, supporting the involvement of DUOX in the oxidative stress which can upregulate proinflammatory cytokine production by the airway CFTR defcient cells and trigger early pulmonary inflammation in CF patients

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (199 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 180-199

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TPHB 10529
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.