Analyse des fondements théoriques d'une grammaire de la langue française selon Damourette et Pichon

par Cécile Mathieu

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Colette Feuillard.


  • Résumé

    Cette étude se propose de revenir sur les fondements théoriques de l'œuvre de Jacques Damourette et Edouard Pichon, Des mots à la pensée. Essai de grammaire de la langue française. L'enjeu de l'œuvre étant de révéler le système taxiématique (idées organisatrices) inconscient de la pensée française, nous avons choisi d'étudier les soubassements originels à une telle proposition. La vie des auteurs, leurs différents écrits, les théories linguistiques antérieures et contemporaines à l'ouvrage ont ainsi organisé notre corpus d'analyse. Le cadre conceptuel de VEGLF constituant véritable théorie de linguistique générale, nous nous sommes attardée à en saisir les propositions et innovations. La question du genre grammatical (sexuisemblance), celle de la négation (discordance et forclusion), mais aussi l'épineuse question de Y arbitraire du signe révèle selon nous toute l'originalité de leur point de vue psychique de ce qu'ils nomment la pensée-langage. Nous avons tenté de montrer que le nouage entre grammaire et psychanalyse rangeait de façon innovante UEGLF du côté de la linguistique en tant qu'elle appartient de façon primordiale aux sciences humaines.

  • Titre traduit

    Analysis of the theorical foundations of a French grammar language according to Damourette and Pichon


  • Résumé

    This paper is aimed at analysing the theoretical foundations developed in Jacques Damourette and Edouard Pichon's work (From words to thoughts. Essay on French Language Grammar). As the challenge of this essay was to demonstrate the unconscious taxiematic system of French thought through a grammatical analysis of the French language we have chosen to analyse the underlying premise of this proposal. Our body of writings is comprised of the authors' lives, their various publications, and past and present linguistic theories at the time of this essay. Taking into account the fact that the conceptual field of EGLF is a real theory of general linguistics we have focused on innovative perspectives such as the grammatical genre (sexuisemblance), the negative (discordance and forclusiori) as well as the sensitive issue of the arbitrariness of the linguistic sign, which, according to us, reveal a new approach, from a psychical point of view, of so-called language thought. We have tried to demonstrate that the link between grammar and psychoanalysis broke new ground and contributed to classifying EGLF with linguistics as it is essentially a part of the humanities.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (376 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 311-324. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12078
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.