L'identité apprise : le Nous et les Autres dans les manuels d'histoire israéliens

par Bracha Goor-Flicoteaux

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Alain Pierrot.


  • Résumé

    Nous analysons la formation du Nous et des Autres dans les manuels d'histoire édités depuis la création de l'école nationale de l'État d'Israël jusqu'à la fin du 20e siècle. Les premiers manuels diffusent une histoire continue conforme à l'inspiration sioniste dominante culturellement et politiquement dans cette période. A l'influence d'une historiographie sioniste unificatrice succède, dans les manuels plus récents, l'influence des recherches désignées comme "post sionistes" qui tendent à redonner leur place aux Palestiniens et aux Juifs orientaux dans l'enseignement de l'histoire nationale. Nous constatons ainsi que les modifications les plus significatives dans les manuels d'histoire sont corrélées avec des changements à l'intérieur et à l'extérieur de la société. C'est à travers l'analyse des manuels d'histoire destinés aux collégiens (enseignement chronologique) que nous avons mis en évidence les changements dans la présentation du Nous dominant et des deux types d'altérité dans la société civile israélienne', le Juif oriental, comme Autre "intérieur" au groupe ethnique du Nous dominant, et le Palestinien comme Autre extérieur au groupe ethnique. Les principaux critères de définition de la nation (qu'elle soit conçue sur le modèle ethnique ou civique) que nous employons dans notre analyse des manuels d'histoire pour y repérer les conceptions du Nous ainsi que l'inclusion ou l'exclusion des deux types d'Autres sont: les moyens langagiers, l'organisation de la narration et les moyens iconographiques.

  • Titre traduit

    Learned identity : Us and the Others in Israeli history textbooks


  • Résumé

    We analyze the formation of "Us" and "the Others" in the history textbooks used as of the creation of Israel's national school up through the end of the 20th century. The first textbooks to be published diffused a continuous history in conformity with the culturally and politically dominant Zionist model of this period. In the more recent textbooks, the influence of a unifying Zionist historiography is replaced by that of so-called "post-Zionist" research which tends to cede back to Palestinians and Oriental Jews their place in the teaching of national history. It is therefore noted that the most significant modifications in the history textbooks are correlated with changes inside and outside Israeli society. It is by analyzing history textbooks designed for junior high school usage (chronological teaching) that we have brought to light the changes in the presentation of the dominant Us and the two types of otherness in Israeli civil society: the Oriental Jew, the Other who is "inside" the dominant (Us) ethnic group, and the Palestinian, the Other "outside" this ethnic group. The principal criteria for defining nation (whether it be conceived on the ethnic or civil model) that we have employed during our analysis of history textbooks to determine conceptions of Us as well as the inclusion of the two types of Others are: linguistics, organization of narration, and iconography.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (319 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 310-316

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12057
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.