Migrations, lien social et développement dans les hautes terres de Madagascar

par Andonirina Rakotonarivo

Thèse de doctorat en Démographie

Sous la direction de Frédéric Sandron.


  • Résumé

    Le milieu rural des Hautes Terres de Madagascar, dominé par l'activité rizicole, est soumis à une grande pauvreté. La saturation de l'espace cultivable associée à une forte pression démographique conduit à une parcellisation des exploitations agricoles, qui sont à la limite de leur viabilité. La recherche d'un travail extra-local est une solution mise en œuvre par les habitants pour faire face à ces contraintes. Dans les communes rurales d'Ampitatafika et de Sandandrahy, deux profils de migration différents sont observés. A Ampitatafika, le projet migratoire intervient principalement durant la jeunesse, il reste individuel et les retours sont fréquents pour l'entrée en union et la reprise d'une parcelle de terre. A Sandrandahy, les départs restent importants dans toutes les tranches d'âge de la population. Une forte mobilisation communautaire est observée, pour faciliter l'installation et l'insertion professionnelle du migrant par de larges réseaux structurés. Dans le premier site, malgré des transferts migratoires qui restent faibles, une amélioration des conditions de vie et de production des ménages est observée. A Sandrandahy, les effets des transferts sont limités, en dépit de montants importants remis par les migrants. L'implication communautaire dans le processus migratoire, le comportement de transferts des migrants ainsi que l'utilisation de ces transferts par les familles, qui déterminent les retombées des migrations, varient d'un site à l'autre. Ils découlent néanmoins d'un ensemble d'obligations liées à un objectif commun, le maintien du lien social local, valeur fondamentale de ces communautés, mais qui est mis en œuvre de façons différentes.

  • Titre traduit

    Migrations, social link and developmet in rural highlands of Madagascar


  • Résumé

    Rural areas in central highlands of Madagascar, where economy is based on rice-growing, suffer from deep poverty. The saturation of arable lands, in conjunction with a high demographic pressure, leads to reduction of farming units' size, and those units reach the edge of their viability. The need for an extra-local work is a solution initiated to address these constraints. In rural villages of Ampitatafika and Sandrandahy, two migration profiles are observed. In Ampitatafika, migration mainly takes place in early ages, the migration project remains individual and returns often occur for wedding and resuming of small-scale agricultural activities. In Sandrandahy, leavings stay significant in all age groups of population and a strong community mobilization is noticed to facilitate settling and professional integration of migrant, through wide structured migrant networks. On the first site, in spite of low amounts of remittances, an enhancement in households' living and producing conditions is observed. In Sandrandahy, the effects of remittances are limited, in spite of high remitted amounts. Community involvement in migration process, migrants' remittances behaviour, and the use of remittances by families, which all determine migration outcomes, are different for the sites. They result from a set of duties linked to only one aim, the preservation of local social tie, which is a fundamental value for these communities, but which are implemented in two different ways on each site.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (448 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 364-375

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11978
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.