Culture populaire : le rap, un mythe actuel

par Kheira Belhadj-Ziane

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Antigone Mouchtouris.


  • Résumé

    La culture hip-hop a cette particularité d'avoir été créée par une jeunesse populaire et urbaine. Né au début des années soixante-dix aux États-Unis, le hip-hop s'est progressivement diffusé et installé dans la plupart des quartiers populaires du monde. En France, cette culture émerge au début des années quatre-vingt. Elle est alors adoptée et réaménagée par une jeunesse issue des immigrations, (nord-africaine, sub-saharienne et antillaise), rejoints par des jeunes d'origine française de milieux modestes. Le hip-hop est une culture populaire au sens dynamique ; et ceci est d'autant plus vrai que c'est le peuple lui-même qui la "créée". Au-delà des expressions artistiques qu'elle met en scène, elle est un style de vie vécu au quotidien. Il ne s'agit pas de contemplation, mais de participation culturelle. En devenant auteurs-acteurs de leur expression culturelle, ces jeunes dénoncent les insuffisances manifestes d'équité sociale. A travers cette thèse, je voudrais démontrer comment cette dynamique apparaît dans la construction du discours, à travers les paroles de Rap français underground (français non-commercialisés). Le décryptage sociolinguistique de textes de paroliers anonymes des cités urbaines d'une ville moyenne comme Perpignan, nous permettra de saisir les mécanismes à l'œuvre dans la construction de la contre-culture et comment le discours réflexif et poétique met en lumière la construction d'une nouvelle mythologie. Pour ce faire nous avons analysé les propos des rappeurs et ensuite leurs propres productions musicales à travers leurs textes de rap, à l'aide d'une méthode sémiologique inspiré de Roland Barthes : la recherche du métalangage.

  • Titre traduit

    The popular culture : the rap, a current myth


  • Résumé

    The hip-hop culture has been created and modeled by the urban youth of the working class. Born at the beginning of the seventies in the United States, the hip-hop movement gradually moved and established itself in most of the popular districts of the world. In France it appeared at the beginning of the eighties, adopted and reorganized mainly by a youth stemming from the immigration (North African, sub-Saharan and West Indian), joined by French young people of the working class. The hip-hop movement is a popular culture in his dynamic : it is the people who created it, shaped it and still feed it in everyday life. Beyond the artistic expressions which it stages, it is also a lifestyle. It is in perpetual motion, never definitive, always growing. It is not about contemplation but cultural participation. By becoming authors/actors of their cultural expression, these young people denounce the obvious incapacities of social equity. Through this thesis, I would like to demonstrate how this cultural dynamic appears in the construction of the speech used through the words of underground (not marketed) French Rap. Indeed, the sociolinguistic deciphering of texts of anonymous lyric writers of the urban towns of a mid-sized city as Perpignan, will allow us to seize on one hand the mechanisms behind the underground culture and on the other hand, how the reflexive and poetic speech brings to light the construction of a new mythology. In order to do so, we analyzed the texts of rappers and then their own musical productions through the lyrics, using a semiological method inspired by Roland Barthes : the research for the metalanguage.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (318, 115 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 312-316. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11887
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.