La représentation de soi de l'"ex-prisonnier"

par Nadia Elgriani

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Michel Maffesoli.

Soutenue en 2008

à Paris 5 .

Le jury était composé de Martine Xiberras, Jean-Martin Rabot.


  • Résumé

    Dans ce travail, il s'agit d'analyser la représentation de soi de l'« ex-prisonnier ». Qu'est -ce qu'une représentation de soi ? Qu'est - ce qu'un « ex-prisonnier » ? La réponse à ces deux questions nous a amené à examiner dans un premier temps les modalités à partir des quelles s'est construite l'identité de l'« ex - prisonnier ». C'est à partir de cette identité que l'« ex - prisonnier » se représente. Se donne une certaine image de soi. Cette image de soi ne peut pas s'élaborer à partir du rapport qu'il entretient avec lui - même, mais par le relais, la médiation de l'autre. Autrui est donc au cœur de la représentation de soi de l'« ex -prisonnier ». Autrui est une figure ambivalente, tantôt il peut jouer le rôle d'ami, tantôt le rôle d'adversaire. L'« ex - prisonnier » a donc avec autrui des rapports affînitaires ou conflictuels. Quoi qu'il en soit, il ne peut se passer de lui pour se faire une idée de lui - même. L'image de l'« ex -prisonnier » n'est pas une étiquette intrinsèquement liée à son à son être, elle en est rajoutée. C'est la société, les autres qui attribuent à l'individu l'image d' « ex -prisonnier ». C'est un rôle social à jouer. Le jeu social n'est pas ici une manifestation puérile de l'enfant, il fait corps avec la société et l' « ex - prisonnier ». La société est une grande comédie chacun joue son rôle et porte son masque. Comédie mascarade, jeu et duplicité constituent un tout indécomposable et inséparable de la représentation de l' « ex -prisonnier ». Loin d'être théorique, la représentation de soi est une réalité, pratique qui permet à l'« ex - prisonnier » de comprendre, d'interpréter, d'agir et de transformer sa vie quotidienne. En un mot elle permet à l'« ex - prisonnier » de s'adapter socialement.

  • Titre traduit

    The representation of self in the ex-prisonier


  • Résumé

    In our work, we tried to analyze the representation of the self. We asked ourselves what were the basis on which that representation hinged. In our comprehensive sociological research we tried to analyze the different modes on which the identity of the "ex-prisoner" could be built. Upon such basis we tried to analyze the building up of the image of the Self. This representation could not only be built from the relationship it entertained with itself. We analyzed it from the mediation of the other. The same other is at the heart of the representation of the Self from the standpoint of the "ex-prisoner". The otherness is an ambivalent figure which can play either the part of a friend or the part of the enemy. The "ex-prisoner "has with the other bonds of friendships or conflictual relationships. Nonetheless, the ex-prisoner" cannot cope with the relationship he entertains with the other to gain an idea of his own Self. The image of the "ex-prisoner" is not a mere "etiquette" linked to his own self, it is an added value. It is the society, the others who convey the image of the Self to the individual. There is a social role at stake. The social role is not a mere manifestation of the child; it grows with society and is strongly linked with the "ex-prisoner". Society is a great comedy; every actor plays its own role and wears its own mask. Comedy, masquerade, duplicity, each perspective forms up a comprehensive entity of the representation of the "ex-prisoner». Far from being theoretical, the representation of the Self is a practical reality which enables the "ex-prisoner" to understand, act and transform his own daily life. In conclusion it enables the "ex-prisoner" to adapt socially.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (391 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 376-384. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12047
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.