Psychisme et culture : le rite comme outil du lien en Flandre française : ...de l'efficacité thérapeutique du rite magico-religieux à la clinique psychologique anthropologique...

par Nele Ryckelynck

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Yolande Govindama.

Soutenue en 2008

à Paris 5 .


  • Résumé

    Cette recherche intraculturelle a pour objet le rite thérapeutique magico-religieux en Flandre française. La problématique questionne la place symbolique de ces rites qui semblent contribuer à structurer et à maintenir l'équilibre psychologique du groupe social mais aussi à soutenir l'existence du sujet dans son rapport d'appartenance au groupe et au sein de sa généalogique symbolique. Chaque sujet métaboliseraient alors cette croyance pour en faire une croyance personnelle dans ses relations intersubjectives. L'hypothèse principale postule que Le recours qu rite magico-religieux rend compte d'une tentative de réaffiliation symbolique du sujet au groupe familial et au référent fondateur, à partir d'une interrogation de sa propre place subjective, et ce à travers son symptôme. Le rite, impliquant l'unité somato-psychique, mobiliserait le croire singulier du sujet pour tenter une maitrise de l'angoisse relative à la castration, en passant par la gestion de l'angoisse de mort par le biais des mythes fondateurs, et une fixation de la culpabilité subjective et collective. Le rite place le sujet et son groupe d'appartenance dans un croire groupal intégrant la croire du sujet permettant ainsi l'énonciation culturelle du malaise individuel, voire familiale et intergénérationnel. En tant qu'ethnoclinicien, c'est ce croire singulier que nous interrogeons dans un cadre de référence théorique spécifique qui fait appel à la psychanalyse et à l'anthropologie. Culture, phénomène religieux, mythe-rite et croyance sont alors des concepts abordés et travaillés en regard du cadre ethnologique de la Flandre française et des bhypotèses de travail. La méthode de recherche choisie est celle de la double méthode (double écoute, double association, double discours) proposée par G. Devereux et complétée par Y. Govindama. Cette méthode allie le recueil et l'analyse des données historiques, ethnologiques et psychanalytiques de la population étudiée avec un travail d'observation en milieu naturel. Les outils méthodologiques sont le questionnaire thématique et l'entretien clinique à visée de recherche. Le cadre spatio-temporel de cette recherche est celui du territoire de la Flandre française. On tend à conclure à l'impact d'une méconnaissance de son affiliation sur l'acceptation de l'autre et à la nécessité de la recherche clinique en compléments des enquêes épidémiologiques autou de la quesiton du fonctionnement psychique.

  • Titre traduit

    Therapeutic rite and psychological transmission


  • Résumé

    The magic, religious therapeutic rite in French Flanders is the subject of this intra cultural research. This study raises the problem of the symbolic role of these rites, which seem to contribute to structuring and maintening the psychological balance of the social group as well as supporting existence of the subject in his or her relation of belonging to the group, within his or her genealogy. Each subject would thus metabolize this belief, in order to turn it into a personal belief in his or her inter subjective relations. Main hypothesis: resorting to magic, religious rites reveals the subject's attempt at affiliating symbolically to the family group and to the fundamental Referent, in order to find back his or her position in the symbolic genealogy. The rite - implying somatic, psychic unity - would thus mobilize the subject's particular set of belief, so as to master anxiety and fix guilt. The rite sets the subject and his or her group of belonging within a collective set of beliefs that integrates the subjet's own set of beliefs, which thus allows the cultural expression of individual uneasiness, family and intergenerational. As an ethnoclinican, this particular set of belief are mentioned and worked on from the ethnological viewpoint of French Flanders and working hypotheses. The chosen method of research has been proposed by G. Devereux and completed by Y. Govindama. It combines and analyses the colleciton of historic, ethnological and psychoanalytical facts of the studied population, with the work of observation in the natural environment. The methodological tools are composed of a thematic questionnaire and a clinical research interview. The spatial and temporal frame of this research is the territory of French Flanders.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (227 f.; 128 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f 220-227; Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11866
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.