Le rôle de la fiction dans les textes politiques de Jean-Jacques Rousseau

par Sébastien Constant

Thèse de doctorat en Philosophie politique et juridique

Sous la direction de Yves Charles Zarka.


  • Résumé

    Les textes politiques de Rousseau se servent de fictions qui n'ont pas d'existence historique et qui font comme si elles étaient vraies. Afin de comprendre pourquoi il utilise des fictions, il faut étudier ces passages comme des séquences narratives qui donnent tout leur sens à l'ensemble du texte. En les comparant à la fable et à la fiction juridique, on s'aperçoit qu'au lieu de n'être que de simples illustrations de la thèse, elles en sont les moments clés et une condition de possibilité du raisonnement. L'utilisation de la fiction en politique, dans la France du XVIIIe siècle, correspond en réalité à une contestation du pouvoir monarchique absolutiste qui déplace le lieu de la souveraineté. C'est en la mettant en perspective avec les théories juridiques du contrat et du droit des obligations que l'on s'aperçoit de l'importance de la fiction. Elle développe des thèses que l'histoire et les récits factuels ne permettent pas, dévoilant la vérité qui passe toujours par un récit.

  • Titre traduit

    The role fiction played in Jean-Jacques Rousseau's political writings


  • Résumé

    In his political writings, Rousseau uses fiction that has no historical setting. His argumentation, however, portrays it as being factual. To understand why he uses fiction rather than histories, passages should be read as narrative sequences that give meaning to the entire text. By comparing the fiction to the fable and legal fiction we understand that instead of it being a plain illustration of the thesis, it is, in fact, pivotal. The use of fiction in the politics of eighteenth century France was, in effect, considered a protest against the supreme authority of the monarchy. When put in perspective alongside with legal theories of contract and law of obligations, the importance of legal fiction to Rousseau is brought to light. Fiction explains ideas that history and factual narratives cannot, thereby revealing a realism that, to Rousseau, is best understood when put in a story form.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (533 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 508-529

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11897
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.