Comparaison des réponses perceptives et motrices dans les tâches psychophysiques élémentaires

par Pedro M. Cardoso-Leite

Thèse de doctorat en Psychologie expérimentale

Sous la direction de Andrei Gorea.

Soutenue en 2008

à Paris 5 .


  • Résumé

    L'une des questions centrales en sciences cognitives concerne les relations entre la perception et l'action. La vision intuitive, selon laquelle le système perceptif informe et commande le système moteur, semble contredite par des résultats issus de la neuropsychologie, de la neurophysiologie, de l'anatomie fonctionnelle et des études comportementales. Ces résultats ont conduit à la conclusion que perception et action sont contrôlées par des systèmes indépendants. Cette conclusion a été néanmoins contestée aussi bien sur la base de critiques méthodologiques, que sur la foi d'autres résultats expérimentaux. Ce débat fait l'objet de la première partie de cette thèse. La deuxième partie - expérimentale- de la thèse a comme objectif d'apporter des éléments quantitatifs nouveaux à ce débat. J'y étudie les relations entre réponses perceptives et motrices dans un ensemble de tâches à la fois hétérogènes et suffisamment simples pour être comparées. La relation perceptivo-motrice est étudiée avec des stimulations supraliminaires, d'une part, et avec des stimuli proches de leur seuil de détection perceptive, d'autre part. Dans le cas des stimulatons supraliminaires, la question posée porte sur le rapport entre le "moment" de la détection perceptive (inféré à partir de tâches de jugement d'ordre temporel et d'anticipation temporelle) et le "moment" d'une décision motrice (temps de réaction simples). Toujours avec des stimli supraliminaires (présentés autour de la tâche aveugle), je compare la fonction décrivant leur intégration spatiale dérivée à partir de leur brillance (luminance perçue; tâche perceptive) et, des temps de réaction à ces mêmes stimuli. Pour ce qui est des stimuli liminaires, ils sont utilisés en tant que perturbateurs potentiels d'une action motrice (de sa latence ainsi que de sa trajectoire) selon qu'ils sont ou ne sont pas perçus par le sujet (tâche perceptive de type oui/non). Les résultats des cinq études exposées montrent que les réponses perceptives et motrices sont certes différentes - tout comme le sont les exigences posées par les tâches perceptives et motrices -, mais qu'elles ne sont pas indépendantes. La vision qui émerge de ces résultats mis dans le contexte de la littérature pertinente, est que la perception et l'action, plutôt que d'être des systèmes fondamentalement distincts, constituent des manifestations d'un même processus mais que les décisions perceptives et motrices dépendent de deux critères décisionnels distincts - l'un perceptif, l'autre moteur- qui varient selon les contraintes spécifiques aux deux types de tâches.

  • Titre traduit

    Comparison of perceptual and motor responses in elementary psychophysical tasks


  • Résumé

    A central issue in cognitive sciences is the quest for understanding how physical stimulations give rise to conscious experience and motor behaviour. The layman's view, according to which perception informs and generates action, is refuted by experimental evidence from neuropsychology, neurophysiology, functional anatomy and behavioural studies which led to the conclusion that perception and action are controlled by independent systems. This conclusion has however been contested on methodological and empirical grounds. The first part of this thesis introduces this debate whereas the second part presents my experimental contribution to thos topic. I investigated the relationship between perceptual and motor responses using tasks that were both heterogeneous and sufficiently simple to be compare. The perceptual-motor relationship has been studied with supra and near threshold stimuli. Supra threshold stimuli were used to investigate stimulus intensity effects on the moments of perceptual and motor detections, as inferred respectively from temporal order judgements or anticipatory response times reaction times. Supra threshold stimuli were also used to compare spatial integration of stimuli presented across the natural blind spot as measured via brightness judgments (perceptual task) or simple reaction times (motor task). Finally I studied the effects of near threshold stimuli in double-task paradigms where observers had on each trial to report the stimulus presence (yes/no detection task) and provided a motor response (saccade or key press). The results from these studies show that perceptual and motor responses are different - as the requirements of perceptual and motor tasks are - but they are not independent. The view that emerges from these and other studies from the literature is that peception and action are not fundamentally distinct systems, but represent manifestations of a same process where perceptual and motor decisions depend on distinct decision criteria which depend on task-specific constraints and context.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (233 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 213-233

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11793
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.