Le développement de la reconnaissance des visages : traitement de l'information configurale et mouvements oculaires

par Mathieu Gallay

Thèse de doctorat en Psychologie du développement cognitif

Sous la direction de Roger Lécuyer.

Soutenue en 2008

à Paris 5 .


  • Résumé

    La reconnaissance des visages est une capacité extrêment développée chez l'adulte pour deux raisons principales. Premièrement les adultes sont confrontés aux visages depuis leur plus jeune âge et à une fréquence très importante. Deuxièmement la grande similarité que présentent les visages entre eux (ils son tous constitués des mêmes éléments selon le même arrangement) ainsi que l'extrême richesse des informations qu'ils véhiculent (âge, sexe, état émotionnel, état de vigilance. . . ) nous obligent à effectuer sur les visages des analyses très fines. Ces deux raisons ont eu pour conséquence au cours de l'évolution de la mise en place chez l'homme d'un traitement expert, utilisant ce que l'on appelle le traitement configural, mobilisant des réseaux neuronaux spécifiques. De plus, la capacité de reconnaissance des visages présente une courbe de développement particulière: les nouveaux-nés sont déjà capables de reconnaitre des visages mais le niveau d'efficacité adulte (le niveau d'expertise) n'est pas atteint avant la fin de la première décade de vie. Ce travail de recherche s'attache dans un premier temps, et après une mise au point sur l'état actuel des connaissances en la matière, à montrer l'existence précoce de ce traitement configural. Nous essaierons ensuite de comprendre les raisons expliquant le développement tardif de cette capacité, et tenterons de montrer que les particularités de ce traitement expert sont en rapport avec les informations que nous permet d'extraire l'exploration visuelle que nous faisons des visages. Enfin, les résultats expérimentaux obtenus seront discutés à la lumière des données de la littérature.

  • Titre traduit

    The development of face recognition : eye-movements and configural processing


  • Résumé

    Face processing in adults is a highly developed ability for two main reasons First adults deal with faces very frequently since their youngest age. Secondly, the high similarity of faces (all faces made with the same features at the same place) and the great amount of information they convey (age, sex, emotional and features at the same place) requires a very precise analysis of faces characteristics. As a consequence, human evolution led adults to develop an expert processing, involving configural information and mobilizing specific cerebral networks. Moreover, face processing in infancy and chidhood shows an atypic developmental curve: newborns are already able to recognize a face but adult's level of efficiency (the expertise level) is not reached before the age of ten. First, this research has for purpose to show the existence of an early configural processing. Then, we will try to understand why this ability develops slowly, and will attempt to show that particularities of this expert processing are directly related to the informations visual exploration of faces enables us to extract. Finally, our experimental results will be discussed with respect to previous findings.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (157 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 149-157

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11808
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.