Pensée sociale et situations de crise : le rôle des nexus dans l'implication personnelle et les modes de raisonnement

par Rafael Pecly Wolter

Thèse de doctorat en Psychologie sociale

Sous la direction de Michel-Louis Rouquette.

Soutenue en 2008

à Paris 5 .


  • Résumé

    Cette thèse vise à explorer les caractéristiques de la pensée sociale en situation de crise, plus précisément, nous nous intéressons aux relations qu'entretiennent les objets mobilisateurs avec l'implication personnelle, la proximité à l'évènement et les modes de raisonnement. Lors des deux premières études de cette thèse, nous avons pu voir que la simple présence d'une étiquette mobilisatrice et affective ("tsunami") dans un texte renforce l'importance accordée à l'objet ainsi que la volonté d'aider les victimes d'une destruction. Dans une troisième étude nous étudions l'effet de la proximité temporelle à un objet de crise sur l'évaluation de cet objet. Les résultats montrent que les sujets proches (temporellement) à l'objet ont des opinions extrêmes et consensuelles. Cela illustrerait le fait que la polarisation lié aux mobilisations peut être éphémère et est très liée au contexte. Dans une quatrième étude nous nous sommes intéressés à la capacité de raisonnement des sujets ayant une opinion extrême lors d'une situation de crise. Les résultats montrent que comparativement aux sujets "neutres", les sujets ayant un positionnement extrême sont incapables de lutter contre la contradiction en raisonnant, le rejet est prioritairement utilisé. Les résultats de ces études nous mènene à penser que les objets mobilisateurs sont très particuliers, constituant peut-être un état représentationnel, où la dimension affective est maximisé au détriment de la dimension cognitive.

  • Titre traduit

    Social thinking and crisis situations : The role of nexus on personal implication and modes reasoning


  • Résumé

    This thesis aims at exploring the characters of social thinking in crisis situations. More precisely, we are interested in the relationships of mobilizing object with personal implication, the proximity to the event and modes of reasoning. On the two first studies of the thesis, we could observe that the simple presence of mobilizing and affective label ("tsunami") in a text reinforces the importance given to the object as well as the will of aiding the victims of destruction. On a third study we investigate the effect of time proximity to a crisis object on the evaluation of that object. Result show that close participants who are close (in the time sense to the object have extreme and consensual opinions. That would illustrate the fact that the polarization linked to mobilizations could be ephemeral and closely linked to the context. On a fourth study we were interested in the reasoning capacities of subjects with an extreme opinion on a crisis situation. Results show that in a comparison to "neutral" subjects, the ones with extreme positioning are incapable of fighting against the contradiction through reasoning, and that they prioritize the use of rejection. The results of those studies make us think that mobilizing objects are very particular, constituting perhaps a representational state, in which the affective dimension is maximized to the detriment of the cognitive dimension.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (258 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 213-225; Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11857
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.