Sexualité et prison : enjeux de punition, enjeux de réinsertion

par Arnaud Gaillard

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Jan Spurk.

Soutenue en 2008

à Paris 5 .


  • Résumé

    Dans cette institution totale que constitue la prison, la sexualité représente un outil de punition et de pouvoir, au prix d'une déstructuration des personnalités et du rapport à l'altérité. La privation des relations sexuelles justifiée derrière le prétexte du respect de la pudeur, représente un facteur de désocialisation pour les individus incarcérés en longue peine. La sexualité solitaire due à l'absence de l'altérité hétérosexuelle, enferme dans un mode d'excitation virtuelle aux effets régressifs et culpabilisants. L'enfermement monosexué soulève la question d'une homosexualité de substitution ou de circonstances, qui parce qu'elle met en péril le sentiment de puissance des hommes, provoque une homophobie réactionnelle de défense contre une altérité interdite. Enfin, le fonctionnement des rencontres avec le dehors dans les différents systèmes de parloir, souligne, par la négation de l'intimité, l'autorité de l'administration sur le contrôle de l'altérité et des plaisirs.

  • Titre traduit

    Sexuality and prison : stakes of punishment, stakes of reintegration


  • Résumé

    Inside the total institution that the prison constitutes, sexuality represents a tool of punishment and power, at the price of the destruction of the personalities of the prisoners and of their understanding of otherness. The deprivation of sexual relations, justified on the pretext of respect for decency, represents a factor of desocialisation for individuals imprisoned for the long term. Solitary sexuality, due to the absence of heterosexual otherness, locks them up in a form of virtual excitement with regressive effects and feelings of guilt. Monosexual imprisonment raises the question of a homosexuality of subsitution or of circumstances, which, because it endangers the sense of male power, provokes a reactional homophobia as a defence against the forbidden otherness. Finally the function of meetings with « the outside » in the various systems of « visiting rooms », underlines, by the negation of intimacy, the authority of the administration in the control of otherness and of pleasure.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (560 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 549-560

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11916
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.