Christianisme, castes et colonialisme dans le roman "Les Brahmanes" (1886) du goannais Francisco Luís Gomes (1829-1869)

par Everton Vasconcelos Machado

Thèse de doctorat en Théorie littéraire et littérature comparée

Sous la direction de Pierre Brunel et de Sandra Nitrini.


  • Résumé

    Ce travail se propose d’étudier la manière dont l’écrivain goannais de langue portugaise Francisco Luís Gomes (1829-1869) aborde dans son roman à thèse Les Brahmanes (1866) le christianisme, le système hindou des castes et le colonialisme. Libéral et catholique convaincu, Gomes fut très marqué par les idéaux de la Révolution française et aurait pu être inscrit dans le courant du romantisme « réformateur » dont faisaient partie Lamartine, Lamennais et Hugo. Inspiré par un fait historique (la révolte des Cipayes de 1857, le premier mouvement insurrectionnel indien d’envergure contre la domination anglaise), Les Brahmanes pourrait être considéré comme étant non seulement le premier ouvrage de fiction à attaquer les castes de l’Inde mais aussi le premier roman de la littérature moderne à dénoncer les abus du colonialisme. Le discours de Gomes comporte néanmoins quelques problèmes, car l’auteur finit par légitimer dans son livre le fait colonial. L’action des Brahmanes ne se déroule pas en Inde portugaise, d’où était l’écrivain, mais en Inde britannique, la véritable cible du roman. Or, celui-ci contribue aussi bien au mythe selon lequel le Portugal aurait agi, en tant que conquérant de peuples, d’une manière « douce » et égalitaire qu’au « style occidental de domination, de restructuration et d’autorité sur l’Orient » appelé « orientalisme » (Edward Saïd).


  • Résumé

    [?]

  • Titre traduit

    Critianismo, castas e colonialismo no romance "Os Brahamanes" (1866) do goês Francisco Luís Gomes (1829-1869)


  • Résumé

    Este trabalho propõe-se a estudar a maneira como o escritor goês de língua portuguesa Francisco Luís Gomes (1829-1869) aborda em seu romance de tese Os Brahamanes (1866) o cristianismo, o sistema de castas hindu e o colonialismo. Liberal e católico convicto, Gomes foi bastante marcado pelos ideais da Revolução Francesa e teria podido ser inscrito na corrente do romantismo “reformador”, da qual faziam parte Lamartine, Lamennais e Hugo. Inspirado em um fato histórico (a Revolta dos Cipaios de 1857, primeiro movimento inssurrecional indiano de envergadura contra a dominação inglesa), Os Brahamanes poderia ser considerado como sendo não apenas a primeira obra de ficção a atacar as castas da Índia mas também o primeiro romance da literatura moderna a denunciar os abusos do colonialismo. O discurso de Gomes comporta entretanto alguns problemas, pois o autor acaba por legitimar em seu livro o fato colonial. A ação de Os Brahamanes não se passa na Índia portuguesa, de onde era o escritor, mas na Índia britânica, o verdadeiro alvo do romance. Ora, este contribui tanto para o mito segundo o qual Portugal teria agido, enquanto conquistador de povos, de uma maneira “doce” e igualitária, quanto para o “estilo ocidental de dominação, de reestruturação e de autoridade sobre o Oriente” chamado “orientalismo” (Edward Saïd).


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.