Le Havre du XVIe au XVIIIe siècle : genèse d'une ville et d'une population urbaine

par Jean-Baptiste Gastinne

Thèse de doctorat en Histoire moderne et comptemporaine

Sous la direction de Jean-Pierre Bardet.

Soutenue en 2008

à Paris 4 .


  • Résumé

    Créée en 1517 par François 1er, la ville du Havre est la première et la plus réussie des fondations urbaines de l'époque moderne. Fruit d'une véritable opération d'aménagement du territoire, elle se substitue à Harfleur comme avant-port de Rouen, inaugure une politique de sanctuarisation du territoire national qui préfigure celle de Vauban, et ouvre la France sur les richesses du Nouveau Monde. Tirée par les armements morutiers puis par le trafic colonial, la croissance démographique porte la population urbaine au delà des 20 000 habitants, avant de buter sur la limite imposée par le carcan des fortifications. Mais la ville Françoise est aussi une œuvre politique dans laquelle l'Etat royal et le gouvernement municipal ont joué les premiers rôles. Après le choc de la trahison des protestants qui livrent la ville aux Anglais (1562), et l'aventure ligueuse (1587-1594) qui rompt les liens privilégiés avec le roi, les élites catholiques au pouvoir s'efforcent de construire la communauté urbaine dans une double fidélité au roi et à Dieu. La révocation de l'édit de Nantes, les guerres, les crises et les mutations de la fin du règne de Louis XIV changent cependant la donne. Au XVIIIe siècle, l'idéal communautaire se heurte à une immigration croissante autant qu’à l'essor d’un capitalisme maritime qui bouleverse les rapports sociaux.

  • Titre traduit

    Le Havre from the 16th to the 18th century : Birth of a City and of an Urban population


  • Résumé

    Established in 1517 by Francis I, the city of Le Havre was the first and the most successful urban settlement in modern times. The result of a genuine land management project, it replaced Harfleur as Rouen's outer harbour, marked the beginning of a national territory sanctuarisation policy even before Vauban's time and opened France to the riches of the New World. Brought about first by cod fishing, then by colonial trade, demographic growth carried the population to over 20,000 inhabitants, before reaching the physical limits imposed by its fortifications. However, King Francis's city was also a political creation where royal and municipal governments played major roles. After the shocking betrayal of the protestants who handed the city over to the English (1562), and the Holy League adventure (1587-1594) which severed the city's special links with the king, the elite Catholics in power endeavoured to build the urban community with dual fidelity to God and the king. The rescinding of the Edict of Nantes, the wars, the crises and the changes at the end of Louis XIV's reign created a whole new situation. In the eighteenth century, the community ideal had to struggle with increasing immigration as well as a booming maritime capitalism which upset social relations.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par Presses universitaires de Rouen et du Havre à Mont-Saint-Aignan

Le Havre 1517-1789 : histoire d'une identité urbaine


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (1081 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. [1047]-1081

Où se trouve cette thèse\u00a0?