Le malheur des temps : la mouvance politique radicale de la Libération à la fin des années 1960

par Frédéric Fogacci

Thèse de doctorat en Histoire moderne et contemporaine

Sous la direction de Jean-Pierre Chaline.

Soutenue en 2008

à Paris 4 .


  • Résumé

    Ce travail, une monographie d'un des plus vieux partis français, le Parti radical, sur une période assez longue, de la Libération à la fin des années 1960, comprend trois aspects complémentaires. Tout d’abord, il s'agit d'étudier l'évolution de l'appareil partisan, sa mise à disposition exclusive des élus aux détriment des militants, son déclin progressif dans les années 1960, jusqu'à une forme d'existence groupusculaire. A ce sujet, on a questionné la pertinence du concept de "forme-parti" emprunté à la science politique italienne, appliqué au cas d'un parti de notables. Le second aspect réside dans une étude prosopographique du personnel politique du parti : ses élus locaux et nationaux, ses cadres et ses militants. Il s'agit alors de s'interroger sur les conflits générationnels, la faiblesse du renouvellement, mais aussi les pratiques politiques propres à un parti de notables : la participation au pouvoir, sous la IVe République, puis le passage dans l'opposition, sous la Ve, influent profondément sur ces pratiques, d'autant plus qu'il faut poser l'hypothèse d'un tarissement sociologique du radicalisme. Enfin, les stratégies politiques du parti ont été étudiées : on a tenté de montrer que le Parti radical joue un rôle important dans la stabilisation de la IVe République en participant à tous les gouvernements, quitte à sacrifier sa propre doctrine. L'épisode mendésiste, puis le passage dans l'opposition le précipitent alors dans une crise et un déclin durables.

  • Titre traduit

    ˜"œSour Times" : the French Radical Political Scene from Liberation to the End of the Sixties


  • Résumé

    Three complementary sides base this work, a monographical study of one among french oldest political parties, the french radical Party, from Liberation to the end of the sixties. The first is a study of the political structure, which serves exclusively parlementarian's interests rather than grassroots militants's convictions, and declines in the 1960's, as far as becoming, from a national party, a diminutive organization. On this matter, italian political science's concept of "forme parti" has been applied to a formation known as a "notable"'s party. The second aspect lies in a prosopographical approach of the radical personnal : national and local elected members, managers and grassroots militants. There lie matters such as generational conflicts, a weak turnover, and also proper political schemes : the evolution from governemental participation under fouth Republic to political opposition under the fifth is, there, the main problem. The last issue is the party's political strategies : under fourth Républic, the french radical Party, electorally weakened, plays a decisive part in securing the Regime by participating constantly in all governemental combinations, while sacrifying his own political aims and proper doctrine. The "mendésiste" period is, then, the start of a crisis of this insecure equilibrium, and of a long decline.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (1202 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 1155-1186. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 7016/1-2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10828
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.