Les empereurs et les cités de l’Afrique Proconsulaire, de la Numidie et des Maurétanies (Césarienne et Tingitane), de Trajan à la Tétrarchie

par Noël Christian-Bernard Obiang Nnang

Thèse de doctorat en Histoire de l’Antiquité

Sous la direction de Jean-Pierre Martin.

Soutenue le 27-09-2008

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Mondes anciens et médiévaux (Paris) .

Le président du jury était Michel Molin.

Le jury était composé de Jean-Pierre Martin, Alexis Mengue M'Oye, Mathieu Nicolas.


  • Résumé

    Les empereurs romains ont toujours manifesté un intérêt particulier pour les provinces pouvant permettre la préservation de la Roman way of life. Pour ce qui est de l’Afrique romaine, les empereurs, pour y arriver, n’y ont promu, au départ, que les membres des grandes familles des cités d’Afrique, qui pouvaient servir de relais à l’administration romaine. Finalement, l’édit de Caracalla viendra harmoniser les statuts juridiques, en octroyant la civitas romana à tous les habitants libres de l’empire. Les inscriptions font état de beneficia per indulgentia imperatoris (directs), attestant la présence surplace d’empereurs dans les itinéraires, mais aussi ex auctoritate (indirects), par le biais de leurs représentants. Grâce à ces beneficia, les Africains romains pouvaient atteindre les hautes magistratures, et ainsi exprimer leur fides et leur obsequium. Mais la présence et l’action des empereurs ont souffert de contestations, tempérées par des colloquia, surtout en Numidie et dans les Maurétanies.

  • Titre traduit

    The Emperors and the Towns of roman Africa, Numidia and Mauretanies ( Caesarean and Tingitana), from Trajan to Tetrarchy


  • Résumé

    The Roman emperors always showed a particular interest for provinces which can allow the conservation of Roman way of life. As for Roman Africa, reports (connections) between the emperors promoted it, at first, only the members of the big families of the towns of Africa which had had a prestigious past, and which could serve relay to the Roman administration. Finally, the edict of Caracalla will come to harmonize the legal statuses (statutes), by granting the civitas romana to all the inhabitants free of the empire. The registrations (inscriptions) state beneficia per indulgentia imperatoris (expresses), giving evidence of their surplace presence in routes, but also ex auctoritate (indirect), by means of their representatives. Thanks to these beneficia, the Roman Africans could reach (affect) the high judiciaries, and so express their fides and their obsequium. But the presence and the action (share) of the emperors suffered from contestings, moderated by colloquia, especially in Numidie and in Maurétanies.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par L'Harmattan à Paris

Les empereurs romains et les cités d'Afrique, du IIème au IIIème siècle ap. J.-C.


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 2 vol. (643 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 581-634. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 7007/1-2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par L'Harmattan à Paris

Informations

  • Sous le titre : Les empereurs romains et les cités d'Afrique, du IIème au IIIème siècle ap. J.-C.
  • Dans la collection : Études africaines
  • Détails : 1 vol. (273 p.)
  • ISBN : 978-2-296-55687-4
  • Annexes : Bibliogr. p. 246-271. Notes bibliogr. en bas de pages
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.