Le conflit frontalier entre le Japon et la Russie dans les "Territoires du Nord" et ses conséquences sur les peuples concernés

par Yumiko Takehara Yamada

Thèse de doctorat en Géographie politique, historique et culturelle

Sous la direction de Michel Korinman.

Soutenue en 2008

à Paris 4 .


  • Résumé

    Au 18ème siècle, la Russie était déjà un pays menaçant pour le Japon. Le 19ème siècle, le Japon signa la délimitation de la frontière avec ce pays. Cependant, le Japon est entré en compétition avec la Russie en Asie. Le Japon fut vaincu en 1945. Après la capitulation, l'armée russe occupa illégalement les quatre îles, dont elle expulsa les habitants. En 1951, le Japon a signé un accord de paix. Depuis le Japon considère cet accord dans ses négociations, tandis que la Russie, qui a refusé de le signer, ne se base que sur l'accord de Yalta auquel le Japon n'a pas participé. Ce problème territorial est en fait un des enjeux de la Guerre Froide. À l'époque d'Eltsine, la solution de ces problèmes sembla en vue, mais, Poutine, grâce à son essor économique, n'a plus eu besoin du Japon et fait trainer les négociations. Quand on écoute les peuples frontaliers, on comprend mieux la réalité des problèmes. Mais, comme l'histoire le montre, entre l'Etat et le peuple il y a souvent écart de point de vue ! Après avoir négocié sans succès, pourquoi l'Etat ne porte-t-il pas plus d'attention aux propositions des peuples frontaliers ? Ils sont pourtant les premiers concernés.

  • Titre traduit

    The Border Conflict Between Russia and Japan and the People of the Border Regions : the History and Negotiation on the Return of the Northern Territories and Okinawa


  • Résumé

    In the 18th century, Russia already posed a threat to Japan. The 19th century saw Japan sign to determine her borders with Russia. However Japan had entered into competition with Russia in Asia. Japan was defeated in 1945 and after the capitulation, the Russian army illegally occupied four islands and deported their inhabitants. In 1951, Japan signed a peace treaty. Since then, Japan bases its negotiations on this agreement, whereas Russia which never signed it refers only to the Yalta agreement which Japan never signed. This border problem proved to be a bone of contention in the Cold War. At the time of Eltsine, a solution to these problems seemed to be in sight, but for Poutine in the wake of Russia’s economic boom this was no longer a priority. When we listen to the accounts of the border people, we get a better understanding of the reality of the situation. But as history shows there is often a difference between the State’s and the people's point of view. After unsuccessful negotiations, why does the State not consider more carefully the border people's propositions? They are, for all intents and purposes, the first concerned.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par L'Harmattan à Paris

Japon et Russie : l'histoire d'un conflit de frontière aux îles Kouriles


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (416 p.-[1] f. dépl.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 367-376. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6999

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11474
  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 2543
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par L'Harmattan à Paris

Informations

  • Sous le titre : Japon et Russie : l'histoire d'un conflit de frontière aux îles Kouriles
  • Dans la collection : Recherches asiatiques
  • Détails : 1 vol. (331 p.)
  • ISBN : 978-2-296-55025-4
  • Annexes : Bibliogr. p. 297-[304] en français et en japonais
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.