Les aventures de la tradition : la référence au "siècle de Louis XIV" dans la France révolutionnée (1795-1820) : formes, usages, enjeuxComplément du titre

par Stéphane Zékian

Thèse de doctorat en Lettres modernes

Sous la direction de Françoise Mélonio.

Soutenue en 2008

à Paris 4 .


  • Résumé

    Au tournant des XVIIIe et XIXe siècles, la référence au "siècle de Louis XIV" s'avère omniprésente dans l'espace public français. Notre étude s'attache aux ambiguïtés structurelles de cette consécration entre Thermidor et les débuts de la Restauration. En dépit d’une unanimité de façade sur la valeur des classiques, le "siècle de Louis XIV" représente, en effet, plus une pomme de discorde qu'un lieu de mémoire consensuel. Mais qu'on ne s'y trompe pas : le conflit n'oppose pas les classiques aux romantiques, mais bien deux versions incompatibles de la tradition classique. Tiraillée entre les apôtres de la reconquête catholique et les héritiers des Lumières, la littérature du "siècle de Louis XIV" est simultanément revendiquée par les deux camps de ce qu'on nomme alors la "guerre philosophique". Quels sont, à cette époque, les mots et les outils de pensée qui permettent de la nommer et de l’évaluer ? Surtout, quel degré d’historicisation supporte cette catégorie de "siècle de Louis XIV" ? Elle oscille de fait entre une sacralisation qui la soustrait aux pesanteurs historiques et une forme d'admiration plus sécularisée. On expose et analyse ici les enjeux d'une telle hésitation. Au-delà de notre conception du classique, il y va de la définition même de la "littérature" au sortir du système des Belles-Lettres.

  • Titre traduit

    ˜The œUses of Tradition : Referring To “Le Siècle De Louis Xiv” Post-Revolutionary France (1795-1820)


  • Résumé

    In the late eighteenth and early nineteenth centuries, French public sphere was marked by references to "Le siècle de Louis XIV”. This dissertation focuses on the structural ambiguities of the formula's consecration between Thermidor and the beginnings of the Restoration. "Le siècle de Louis XIV" was more a bone of contention than a memorial elevated by consensus to the glory of the Classics. The conflict in question is not, however, that of the Classicists against the Romantics but rather that of two irreconcilable versions of the Classical Tradition. Disputed between the apostles of the catholic revival and the heirs of the Enlightenment, literature from "le siècle de Louis XIV" was used in the service of contradictory regimes of exemplarity. What are the words and the tools of appraisal that can enable one to name and assess it ? Moreover, to what extent can this category, "le siècle de Louis XIV", bear the process of historicisation as it is de facto both the wavering subject of a sacralization which absolves it from the weight of History, and that of a more secularized admiration ? The present study introduces and analyzes the implications of "Siècle de Louis XIV"'s oscillating nature. Beyond the mere interpretation of Classicism, it is the definition of post-Belles-Lettres "Littérature" itself which is at stake.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (808 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 740-779. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6989

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10855
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.