La théologie de l'eucharistie selon Jean Chrysostome : étude du schéma sacrificiel

par Jacky Marsaux

Thèse de doctorat en Histoire des religions et anthropologie religieuse

Sous la direction de Olivier Munnich.


  • Résumé

    La présente recherche s'applique à dégager la théologie de l'eucharistie sous-jacente à une prédication populaire. Le contexte, pour Jean Chrysostome, est celui de l'initiation chrétienne de nouveaux convertis, marqués par le paganisme ambiant dans la ville d'Antioche où la communauté juive, en outre, exerce un grand rayonnement. Après une lecture de la quasi-totalité du corpus, l’étude s’est centrée sur cinq homélies conservées sous la forme où, très probablement, elles furent prononcées. Pour étudier de tels textes, la méthode a combiné la sémiotique contemporaine attentive aux jeux de langage ainsi que les ressources de la philologie et de la rhétorique. La théologie de Jean Chrysostome peut être discernée, non tant dans l’agencement des concepts, que dans la stratégie énonciative qu’il adopte à l'adresse des "demi-chrétiens". Cette théologie repose sur une interprétation originale des Ecritures qui est inséparablement explication et application dans la vie chrétienne. Ce travail permet de mettre en valeur, chez Jean Chrysostome, une mystagogie comme procédé de conversion en profondeur. L'eucharistie apparaît alors comme inséparable d'une manière de vivre dont l'aumône et la réconciliation sont les fruits. La théologie de Jean Chrysostome est façonnée par son rapport critique au sacrifice. Celui-ci, souvent rappelé, n'est pas caractérisé par son objet mais par les dispositions de l'offrant, son obéissance à Dieu notamment. Un troisième terme rend compte de l'eucharistie : l'anaphore, si l'on entend par là non seulement la prière eucharistique mais aussi un processus de référence et d'élévation. Par la célébration, les participants sont rendus présents à l'unique événement du salut qui ne cesse, en retour, de les transformer.

  • Titre traduit

    The Theology of the Eucharist according to John Chrysostom : a study of the sacrificial pattern


  • Résumé

    This research attempts to bring out the theology of the Eucharist that underlies a body of preaching aimed at the common people. The context in which John Chrysostom operates is that of the Christian initiation of new converts, marked by the paganism that prevailed in the city of Antioch; where the Jewish community also exerted a strong influence. After a near-exhaustive reading of the corpus, we focused our study on five homilies that have been preserved in the form in which they were most probably delivered. The method applied to these texts combines modern semiotics, which is attentive to the interplay of linguistic effects, with the resources of philology and rhetoric. Chrysostom’s theology can be distinguished not so much in the way he articulates concepts as in the enunciative strategy he uses to address these “half-Christians”. This theology is grounded in an original interpretation of the Scriptures –in which explanation and application to Christian life are not be dissociated. This study highlights the presence, in the work of John Chrysostom, of a mystagogy that is a path to indepth conversion. The Eucharist then appears as indissolubly linked to a way of life which bears fruits of charity and reconciliation. What gives the theology of John Chrysostom its distinctive shape is its critical relation to the notion of sacrifice. The latter, which is frequently made mention of, is not characterized by its object, but by the inner disposition of he who offers it – most notably by his submission to God. A third term can account for the Eucharist : anaphora, provided we take it to include not only the Eucharistic prayer, but also a process of reference and uplift. Through the celebration, the participants are made witnesses to the unique event of salvation, which, in return, will never stop transforming them.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (702 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 672-697

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6955
  • Bibliothèque : Institut catholique de Paris. Bibliothèque de Fels.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10699
  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : Mi 1292
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.