L'atelier dramatique de Charles-Simon Favart d'après ses manuscrits

par Flora Mele

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation françaises

Sous la direction de François Moureau.

Soutenue en 2008

à Paris 4 .


  • Résumé

    Charles-Simon Favart fut un représentant de l'histoire des théâtres parisiens au XVIIIe siècle et, en particulier, de la Foire et de la Comédie-Italienne. À la fin de son "premier essai de jeunesse", il nota ces mots : "bon à jeter au feu". Cette affirmation fut répétée plusieurs fois dans d'autres manuscrits ; était-elle symptomatique du peu d'importance que l'auteur attachait au texte écrit, ou bien, cachait-elle autre chose? C'est la question que nous nous posions au début de notre recherche et du dépouillement des archives manuscrites de la famille Favart. Notre recherche a permis de mettre en lumière que Favart considéra l'écriture the��âtrale comme un travail de « recyclage » et de remaniement de son répertoire. Il ne jeta pas ses manuscrits au feu, au contraire, il les conserva pour les réutiliser, et ceux-ci constituèrent la matière première de son travail comme un "bon magasin de choses faites". Pour l'auteur, la pièce était comme un métier à tisser permanent dont la base était savamment conservée. Il s'agissait d'une technique se rapprochant du pastiche, dans l'acception d'une imitation volontaire, menant à la variation sur thème. Les manuscrits de Favart demeurent un instrument essentiel à la compréhension de l'esthétique de l'auteur et de l'évolution de la dramaturgie française au XVIIIe siècle, ainsi qu'une source d'information sur les Foires, la Comédie-Italienne et les théâtres de société.

  • Titre traduit

    ˜The œworkshop dramatic Charles-Simon Favart after his manuscripts


  • Résumé

    Charles-Simon Favart was a representative of the history of Parisian theaters in the eighteenth century and in particular of the Foire and the Comédie-Italienne. At the end of his "premier essai de jeunesse", he noted these words: "bon à jeter au feu". This statement was repeated several times in other manuscripts; was it symptomatic of the little importance that the author attached to the written text or, did it hide something else? That is the question we ourselves asked at the beginning of our research and in the examination of the handwritten archives of the Favart family. Our research has revealed that Favart considered theatrical writing as a work of “recycling” and reshuffle of his repertoire. It does not cast his manuscripts to the fire, on the contrary, he kept for reuse and they formed the raw material for his work as a "bon magasin de choses faites". For the author, the play was like a weaving permanent whose base was cleverly retained. It was a technique that is close pastiche, in its imitation of a voluntary, leading to the change of theme. Favart manuscripts remain an essential tool in understanding the artistic inspiration of the author and the evolution of French drama in the eighteenth century, as well as a source of information on Foires, Comédie-Italienne and théâtres de société.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par H. Champion à Paris

Le théâtre de Charles-Simon Favart : histoire et inventaire des manuscrits


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (367 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 341-366

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6949
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par H. Champion à Paris

Informations

  • Sous le titre : Le théâtre de Charles-Simon Favart : histoire et inventaire des manuscrits
  • Dans la collection : ˜Les œdix-huitièmes siècles , 146 , 1259-4482
  • Détails : 1 vol. (258 p.)
  • ISBN : 978-2-7453-2006-3
  • Annexes : Bibliogr. p. [237]-255. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.