Le testament dans la littérature latine au début du Principat (Ier s. Avant J. -C. - Ier s. Après J. -C. )

par Isabelle Boussin

Thèse de doctorat en Études latines

Sous la direction de Michèle Ducos.

Soutenue en 2008

à Paris 4 .


  • Résumé

    Cette thèse s'intéresse à la fascination des auteurs latins du début du Principat pour le testament, document juridique par lequel un citoyen organise sa succession. La littérature permet de retracer l'évolution des formes testamentaires et l'élaboration d'un document comprenant une partie privée, secrète, qui excitait la curiosité de l'entourage et de la société, et une partie publique, qui faisait intervenir des témoins. Les textes littéraires font découvrir l'identité des héritiers et légataires, la nature des biens transmis et les autres opérations effectuées dans le document. Cependant le testament est source de problèmes : le testateur, de son vivant, se trouve entouré de captateurs qui déploient un art consommé. Après sa mort, la famille et parfois l'Etat interviennent pour contester les dernières volontés du testateur. Mais le testament joue surtout un rôle social important : il permet au testateur d'exercer un pouvoir sur son entourage à travers ses derniers jugements. En même temps il est soumis à une forte pression de la société, soucieuse de voir respectés des codes non-écrits.

  • Titre traduit

    The will in Latin literature in the early Principate (First century BC- First century AD)


  • Résumé

    This thesis deals with the fascination of the Latin writers in the early Principate for the will, the legal document organizing a citizen's succession. Literature allows us to relate the evolution of the different forms of will and the elaboration of such a document. It incluses a private part, increasing the curiosity of both the family circle and society in general, and a public part which requires witnesses. Literary texts reveal the identity of heirs, legatees and the nature of the legacy, as well as the other sorts of testamentary provisions. However the will was a real source of trouble. While he was alive, the testator was surrounded by crafty legacy-hunters. After his death, his family circle, and sometimes the State itself, interceded to contest the testator’s last wishes. But the will plays an important part socially : the testator has power over the people around him in making his decisions. He is nevertheless under pressure because society is deeply concerned about respecting unwritten rules.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : Nombre de vol. (532 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 509-532

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6946/1-2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10738
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.