Proust et Racine : les références raciniennes dans les écrits de Marcel Proust

par Yoko Matsubara

Thèse de doctorat en Littéraure française et comparée

Sous la direction de Antoine Compagnon.

Soutenue en 2008

à Paris 4 .


  • Résumé

    Notre étude se propose d'analyser les références raciniennes présentes dans les écrits de Proust. Elle consiste à examiner pourquoi et comment ces références sont intégrées à l'oeuvre de Proust, ainsi que les effets de cette intégration sur les thèmes centraux d’À la Recherche du temps perdu. Il convient d'accéder à cette problématique selon les trois perspectives, celle de la langue, du personnage, et du récit. Nous constatons que les références à Racine servent à des drames théâtraux de la Recherche. Nous en avons abordé les dramaturges – le narrateur, Albertine, Charlus et Mme des Laumes- ainsi que leurs drames, établis sur leur lecture imaginaire des tragédies raciniennes, Esther, Athalie, Bérénice, Andromaque et Phèdre. Aux yeux de ces dramaturges, le monde paraît complexe : les lecteurs se trouvent entre deux ou trois mondes dont ils n’arrivent pas à savoir lequel est vrai. Nous envisageons également comment les références à Racine fonctionnent comme une didascalie et un décor de la Recherche. Elles prescrivent les gestes et le regard des personnages dans le roman. Par ces références, l'espace aussi se transforme en scènes du théâtre. Les vers de Racine, dont la tonalité originale était solennelle et pure, et qui étaient destinés à une scène sacrée et tragique, se voient utilisés dans La Recherche pour un morceau profane et comique. Ce procédé fait ressortir aussi bien le côté comique et profane caché dans les tragédies que le côté tragique et sacré dans les comédies. Par l'intermédiaire du théâtre, la Recherche ne cesse de s’orienter vers deux directions : entre dramatisation et distanciation, ou entre sacralisation et profanation.

  • Titre traduit

    Proust and Racine : The references to Racine in the writings of Marcel Proust


  • Résumé

    This thesis attempts to analyze the references to Racine found in the writings of Proust. Efforts are targeted to discuss how and why the references are integrated into Proust's work, and what effects they have on the central motifs of the novel, "À la Recherche du temps perdu". We should think about the question from three perspectives : that of the language, of the characters and of the story. We note that the references to Racine are used for theatrical dramas of the novel. Consequently, we approached not only the playwrights - the narrator, Albertine, Charlus and Mme des Laumes- , but also their dramas, established on their imaginary reading of Racine's tragedies, Esther, Athalie, Bérénice, Andromaque and Phèdre. With the eyes of these playwrights, the world appears complex : the readers are between two or three worlds of which they do not arrive at knowing which is true. We consider also how the references to Racine function : they prescribe the gestures and the look of the characters in the novel. By these references, the space also is transformed into the scenes of the theatre. The verses of Racine, whose original tonality was solemn and pure, and who were intended for a sacred and tragic scene, are used in the roman for a profane and comic piece. An analysis is focused on this process, which brings to light the comic and profane aspect hidden in the tragedies as well as the tragic and sacred side in the comedies.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (397 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 377-390. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6945

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10701
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.