Chemins et langages de la peinture allemande de 1900 à 1945 : Klee et Kandinsky

par Leïla Bentabed

Thèse de doctorat en Allemand

Sous la direction de Gérard Schneilin.

Soutenue en 2008

à Paris 4 .


  • Résumé

    Klee et Kandinsky donnent à voir l’invisible dans leur art. Leur démarche créatrice repose sur le postulat de l’analogie de la genèse du monde et de l'œuvre. Dans cette double interprétation basée sur l'unicité de la vie, la pensée, l'enseignement et la peinture chez Klee et Kandinsky, la première partie est consacrée à l'étude contrastive de leurs écrits (autobiographiques, poétiques, théoriques et didactiques). Un corpus de textes fondamentaux de ces deux précurseurs de l'art abstrait dévoile une pensée métaphysique créant un lien original entre l'Occident et l'Orient. Les deux artistes parviennent ainsi à résoudre le paradoxe suprême de l'art moderne, à savoir la relation Visible/Invisible. Dans la deuxième partie, l'unité des deux œuvres peints de Klee et de Kandinsky est analysée selon notre propre méthode sémiologique : un système parallèle dynamique de lectures et de décodage des signes et archétypes kléens et kandinskiens démontrent ce passage du visible à l'invisible en tant qu'articulation esthétique spécifique de Klee et de Kandinsky. Notre méthodologie sémiologique basée sur le métissage des approches théoriques s'inscrit dans la problématique actuelle de la théorie de l’art.

  • Titre traduit

    Developments and stylistic expressions of German painting from 1900 to 1945 : Klee and Kandinsky


  • Résumé

    The artistic method of Klee and Kandinsky is based on the hypothesis that world and creative product emerge simultaneously. Founded on the unity of their life, thought, teaching, and painting, in the first part of my twofold study regarding both thes artist I am focussing on a constrastive analysis of their (autobiographical, poetical, theoretical and didactic) writings. This body of fundamental texts of these two predecessors of abstract art reveals a metaphysical thought, creating an original connection between occident and orient. Thereby, the two artists succeed in resolving the greatest paradox of modern art, namely the relationship between the visible and the invisible. The second part of my thesis is concerned with the analysis of the paintings of these two artists, using my own semiological method. A parallel, dynamic reading and decoding of Klee’s and Kandinsky's signs and archetypes demonstrates that their specific aesthetic expression is the passage from visible to invisible. My semiological method, based on a combination of a variety of theotical approaches, thereby joins the current challenges posed by modern theories of art

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (1081 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.1007-1036. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : BUT 6938

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11092
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.